Sagas fantasy

Le pays des contes, Tome 1 : Le sortilège perdu – Chris Colfer

le pays des contes 1

Edition : Michel Lafon

Nombre de pages : 414 pages

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des Contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche-Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon rouge n’a même pas peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. A tout jamais.

Mon avis :

Ah Le pays des contes… Tout le monde en parlait ! Du coup… Je l’ai acheté. En plus, Chris Colfer en est l’auteur, ça me faisait donc une motivation en plus. La couverture de ce premier tome est juste sublime ! La mise en page a été superbement bien faite. En bref un livre parfait. Et un livre parfait dans l’écriture également ce qui fait que ça a été un coup de cœur pour moi !

Pour l’histoire, nous avons des jumeaux, Alex et Conner, qui reçoivent en cadeau de leur grand-mère un livre ancien qui va changer leur vie ! En effet, ce livre est magique et les transporte dans un univers où les contes prennent vie et ils sont bien différents de ceux qu’ils ont pu lire…

Pour ce livre, c’est juste un gros WAOUH ! J’ai adoré la façon dont Chris Colfer a exploité les contes ! Les réécritures ont été très bien faites et on peut les lire pour les plus grands comme les plus petits. Etant donné qu’il y a plusieurs contes, l’auteur a dû faire énormément de recherches car ça a été rudement bien mené. L’écriture jeunesse ne m’a absolument pas dérangée, elle n’est pas si simple que cela, pas trop complexe mais vraiment… belle. J’ai adoré me plonger dans le monde dans lequel les deux enfants nous embarquent. Ce que j’ai adoré, c’est de découvrir les personnages de contes de mon enfance totalement revisités. Une Boucle d’Or recherchée pour meurtre est le plus bel exemple !

Concernant les personnages principaux, Alex et Conner je les ai aimé autant l’un que l’autre. Alex est une jeune fille pleine de ressources, elle est intelligente, adore l’école et est passionnée de lecture. Elle fonce tête baissée dans les aventures et son intellect leur permet de se sortir de biens des mésaventures. Quant à Conner, il est le dernier en classe, s’y endort souvent d’ailleurs. C’est un garçon très courageux qui n’hésite pas à suivre sa sœur dans le livre bien qu’il le regrette un peu par la suite. Il aime beaucoup moins l’endroit où ils ont atterri et essaye de la raisonner. J’ai adoré ces deux enfants qui ont évolué tout au long du livre et qui ont développé entre eux une grand complicité.

En bref, ce roman est un coup de cœur et il me tarde de retrouver les jumeaux dans le second opus qui m’attend bien sagement dans ma PAL.

Coup de ♥

Publicités
Sagas fantasy

Le dernier royaume, Tome 1 : Les cendres d’Auranos – Morgan Rhodes

Le dernier royaume 1

 

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 438

Genre : jeunesse, fantasy

Résumé :

Après des siècles de paix, une rumeur de guerre enfle entre les trois royaumes d’Auranos, de Paelsia et de Limeros. Au centre de ce conflit naissant, un funeste souvenir : une sombre magie oubliée, sur le point de s’éveiller de nouveau. Pour la maîtriser, tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus rusés, s’en sortiront.

Mon avis :

J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un partenariat avec Livraddict et les éditions Michel Lafont, je les en remercie vivement ! J’adore découvrir des livres et des auteurs que je ne connais pas, là j’ai été ravie de cette découverte. Ce livre a été un véritable coup de cœur, autant le dire dès le départ. De plus, l’objet livre est magnifique ! La couverture, l’écriture, tout était parfait. Alors pour l’histoire, on se retrouve dans un « pays » appelé Mytica qui est divisé en trois royaumes : Limeros, Paelsia et Auranos. Trois royaumes bien différents… Paelsia est pauvre, Auranos prospère et Limeros gèle littéralement et est gouverné par un roi tyrannique qui règne par le sang et la terreur. La princesse d’Auranos, Cleo se trouve en voyage à Paelsia avec son fiancé (obligatoire) qui va semer une pagaille entre les royaumes en tuant un pauvre fils de viticulteur. La guerre sera déclarée : Limeros et Paelsia vont se liguer contre Auranos…

L’écriture de l’auteur était magnifique, on se retrouve emporté dans l’histoire qui est captivante. L’univers mis en place par Morgan Rhodes était vraiment crédible, et du fait on est encore plus impliqué dans l’histoire. Un point positif : les descriptions. Je les ai trouvées légères, pas ennuyeuses du tout. On a une description des lieux et des personnages et on se retrouve vite imprégner dans l’histoire. On est transporté dans l’histoire également par le rythme. En effet, les actions se succèdent et on a peu de pause. J’apprécie énormément cela dans un livre comme celui-ci. Et le changement de point de vue à chaque chapitre est vraiment appréciable, c’était finement joué. On peut dire également que l’auteur n’évite pas de décrire des atrocités, mais je vous rassure il ne va pas dans le détail et il n’épargne pas notre petit cœur en sacrifiant des personnages que l’on adore. Et le gros point positif dans ce roman ce sont bien les personnages. Dans ce roman, on suit quatre personnages principaux : Cleo, Jonas, Lucia et Magnus et d’autres personnages secondaires auxquels on s’attache facilement. Cleo est la princesse d’Auranos et je dois dire que je l’ai adoré ! Elle a un sacré caractère et va jusqu’au bout de ses idées au grand damne de son père le roi, de sa sœur parfois et surtout de Théon, son garde du corps. Suite à l’incident passé à Paelsia, elle a de grands remords bien qu’elle dise le contraire. Suite à la maladie de sa sœur, elle va vraiment faire preuve de témérité pour essayer de sauver sa sœur. Elle ne manque pas de courage ça on peut le dire. Ensuite, nous avons Jonas, le frère de la victime, qui est une boule de vengeance à lui tout seul. Il veut la mort de Cleo et ça… pas forcément pour de bonnes raisons. Mais on ne peut pas lui en vouloir, il a subi une grande perte et je dois dire que je n’ai pas détesté ce personnage. Je l’ai même trouvé attachant. A la fin du livre, on découvre qu’il va avoir un rôle encore plus important. Lucia et Magnus sont frères et sœur et je les ai bien aimés. Magnus fait tout pour plaire à son père bien qu’il le hait et son plus gros problème c’est qu’il est amoureux de sa sœur. Il refoule ses sentiments. J’ai beaucoup aimé Magnus que j’ai vraiment trouvé touchant. Il se livre pratiquement à corps perdu dans les affaires de son père afin d’oublier ses sentiments. J’ai également adoré Théon, le garde du corps de Cleo. J’ai bien aimé son caractère et comment il se rend compte de ses sentiments envers une certaine jeune fille ce qui lui a donné l’effet d’une baffe.

En bref, une superbe lecture que j’ai dévoré ! Je vous conseille fortement de le lire. L’intrigue, l’univers et les personnages sont tout bonnement parfaits. Je lirai assurément le tome 2. Je remercie encore une fois livraddict et les éditions Michel Lafont pour ce partenariat.

Coup de ♥

Sagas fantasy

Le trône de fer, Tome 2 : Le donjon rouge – George R. R. Martin

Le trône de fer 2

 

Édition : J’ai lu

Nombre de pages : 541

Genre : fantasy

Résumé :

Comment Lord Eddard Stark, seigneur de Winterfell, Main du Roi, gravement blessé par traîtrise, et par là même plus que jamais à la merci de la perfide reine Cersei ou des imprévisibles caprices du despotique roi Robert, aurait-il une chance d’échapper à la nasse tissée dans l’ombre pour l’abattre ? Comment, armé de sa seule et inébranlable loyauté, cerné de toutes parts par d’abominables intrigues, pourrait-il à la fois survivre, sauvegarder les siens et assurer la pérennité du royaume ? Comment ne serait-il pas voué à être finalement broyé dans un engrenage infernal, alors que Catelyn, son épouse, a mis le feu aux poudres en s’emparant du diabolique nain Tyrion, le frère de la reine ?

Mon avis :

J’ai mis un peu de temps à lire ce second tome, non pas que je n’ai pas aimé mais… par manque de temps. Et pour lire le trône de fer, il faut du temps et être au calme dû aux informations qu’il faut encaisser et ainsi pouvoir suivre les actions. La lecture de ce tome a été beaucoup plus simple que pour le premier car les personnages sont tout de suite situés. Plus besoin de l’aide qui est en début de livre. Dans ce tome l’action est vivement accélérée, il y a énormément d’actions. L’auteur a une plume… mon dieu… Il a réussi à faire en sorte que toutes les histoires des différents personnages aient un lien entre elles… Et honnêtement, il faut l’avouer, l’auteur a réussi cela avec brio ! Dans ce livre, les décors, les personnages nous semblent tellement réels que l’on se prête facilement au jeu. De grandes décisions sont prises dans ce tome, et surtout pour Robb. J’apprécie toujours autant de changer de personnages à chaque chapitre, on peut observer comment ils progressent au fur et à mesure de la lecture. On ne s’ennuie pas une seconde, et je trouve tous les personnages attachants. Ce tome nous tient vraiment en haleine.

Concernant les personnages, j’aime toujours autant les Stark. Ned… le pauvre, il ne mérite vraiment pas ce qui lui arrive. Lady Catelyn est vraiment une femme pour qui on peut avoir le plus grand respect ! Elle est à la fois une épouse qui cherche à aider son mari, une mère qui doit soutenir son fils et le voir partir en guerre alors qu’elle voudrait en même temps qu’il rentre sagement à la maison, et elle cherche à découvrir qui a voulu faire du mal à son petit garçon. Elle est forte, ne perd jamais espoir, et nous montre une facette d’elle que l’on ne soupçonnait pas. Ellen’est pas une simple femme riche et épouse d’un seigneur, mais également une tacticienne hors pair ! Robb, quant à lui, passe du garçon qui se battait avec un bâton de bois à un seigneur qui doit partir en guerre. On voit dans le livre qu’il a bien changé, qu’il n’a pas le choix que de grandir, mais on peut également voir certaines de ses faiblesses, et je l’ai vraiment trouvé touchant. Sansa m’irrite toujours mais plus autant que dans le premier tome, elle va devoir atterrir brutalement dans ce tome, et devenir plus terre à terre. On peut dire que dans ce tome elle va vite déchanter au sujet de la Cour et de son prince et ce à ses dépends… Arya, toujours aussi rebelle ! Rien que pour elle, il faut lire ce livre ! Elle est tellement courageuse, tellement teigneuse également, et elle ne manque pas de ressources. Elle déploie un courage exemplaire ! Bran est moins présent dans ce tome mais je l’aime toujours autant, il est toujours aussi touchant et il lui arrive quelques embûches dans ce tome. Et Jon… oh my god Jon ! Je le croise, je l’épouse. Il est touchant, courageux, fait tout pour ceux qu’il aime… Et il lui arrive également quelques aventures qui m’ont bien plu ! Dans les personnages que j’adore également, j’ai adoré le couple composé de la princesse Daenerys et de Khal Drogo ! Je les adore et je dois dire que par rapport à ce qui arrive à son frère, je n’ai pas pu m’empêcher de jubiler, et la fin du livre nous donne envie d’en savoir plus sur elle. J’adore également Tyrion, il me fait toujours sourire, et il a beau être du côté de l’ennemi, on est obligé de s’y attacher. Passons aux personnages que je déteste. La reine Cersei et le prince Joffrey ! Ils sont immondes. Joffrey est juste une véritable tête à claque et psychopathe, et je supporte fortement que dans les prochains tomes, sa mère ne saura plus quoi en faire.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller de lire cette saga ! C’est tellement captivant et addictif, j’ai hâte de lire la suite ! J’ai donc passé une excellente lecture et c’est un encore un coup de cœur pour cette saga !

Coup de ♥

Sagas fantasy

Le trône de fer, Tome 1 – George R. R. Martin

Le trône de fer 1

 

Édition : J’ai lu

Nombre de pages : 476

Genre : fantasy

Résumé :

Il était une fois, perdu dans un lointain passé, le royaume des Sept Couronnes… En ces temps nimbés de brume, où la belle saison pouvait durer des années, la mauvaise toute une vie d’homme, se multiplièrent un jour des présages alarmants. Au nord du Mur colossal qui protégeait le royaume, se massèrent soudain des forces obscures ; au sud, l’ordre établi chancela, la luxure et l’inceste, le meurtre et la corruption, la lâcheté et le mensonge enserrèrent inexorablement le trône convoité. Pour préserver de l’ignominie les siens et la dynastie menacés se dresse alors, armé de sa seule droiture, le duc Stark de Winterfell, aussi rude que son septentrion natal. Mais, en dépit du pouvoir immense que vient de lui conférer le roi, a-t-il quelque chance d’endiguer la tourmente qui se lève ?

Mon avis :

J’ai juste adoré ! Ce livre se lit extrêmement bien, très vite, et le style, l’histoire… Juste impressionnants. L’auteur a vraiment une imagination débordante et je dois dire que tout a été extrêmement bien ficelé. J’ai beaucoup aimé la division des chapitres qui se fixe sur un personnage à chaque fois. On a une palette de personnages vraiment énorme qui peut être une difficulté d’ailleurs, il ne faut pas se perdre dans les personnages. J’ai eu un peu de difficulté au début, mais vers le tiers du livre ça allait beaucoup mieux ! Les personnages sont vraiment vivants, et on ne peut que les apprécier. On ne sait jamais vraiment qui est gentil et qui ne l’est pas… Un doute plane sur certains personnages, et j’ai beaucoup apprécié cela. Dans ce roman, l’intrigue n’a pas réellement d’importance dans le fond, on sait que c’est une enquête sur la mort de la Main du Roi, mais c’est surtout la connaissance avec les différents personnages qui font que j’ai été happée par l’histoire. Et surtout j’ai beaucoup aimé cette histoire de loups que les enfants Stark ont trouvé.

Parlons un peu des personnages… J’ai été conquise par la famille Stark ! Il y a une telle disparité entre leurs enfants que ça en est ahurissant ! Et c’est cela que j’ai vraiment adoré. Sansa est un peu la peste des enfants dans l’histoire. Elle veut se faire bien voir, mais au fond ce n’est qu’une gourde quand on regarde bien. Sur certains points elle m’a pas mal agacée, surtout le comportement qu’elle a avec sa sœur Arya. Parlons-en de cette demoiselle… Effrontée, n’ayant peur de rien… Cela la définirait assez bien. Ce n’est pas une de ces filles super « nunuche » de la haute bourgeoisie. Elle reste simple et ne prend pas des airs « princiers » comme sa sœur. Elle se lie d’amitié facilement avec les gens, et devient même amie avec des gens de caste largement inférieure à la sienne. Qu’est-ce qu’elle aime ? Se battre à l’épée. Sur certains points, elle m’a pas mal rappelée ma sœur plus jeune (certes pas pour l’épée) et c’est peut-être pour ça que je me suis particulièrement attachée à elle. Bran, le petit frère, a été pour moi LE personnage vraiment attachant. De par son histoire et par son caractère, on ne peut que craquer pour lui ! Jon, leur frère bâtard, est également un personnage plus qu’intéressant. Il a vraiment du caractère et on voit qu’il est vraiment attaché à ses frères et sœurs, même si Sansa le traite plus bas que terre et que sa belle-mère lui rappelle sa condition à chaque minute. Il a vraiment bon caractère et j’ai hâte de voir ce qu’il va advenir de lui par la suite. Et Ned Stark, le père de tous les personnages précédents est également un de mes personnages préférés. J’aime son sens de l’honneur, son comportement, son sens de l’amitié, de l’amour qu’il a pour ses enfants et pour sa femme. Un personnage que j’ai vraiment adoré est Tyrion. Cet homme est toujours là quand on a besoin de lui. Il réconforte Jon assez fréquemment et a fait quelques bonnes actions. Par contre, j’ai vraiment haï Cersei Lannister (la reine) que je trouve présomptueus et prête à tout pour avoir raison, et pour ses plans machiavéliques. J’ai également détesté son fils Joffrey qui est caractériel au possible, et cruel. On a juste envie soit de lui mettre des claques soit de le faire mourir (sans exagération).

Pour conclure, j’ai adoré ce roman qui a été un véritable coup de cœur pour moi !

Coup de ♥

Sagas fantasy

L’épouvanteur, Tome 4 : Le combat de l’épouvanteur – Joseph Delaney

L'épouvanteur 4

 

Édition : Bayard (jeunesse)

Nombre de pages : 406

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Les sorcières de Pendle deviennent de plus en plus malfaisantes. Le plus inquiétant, c’est que les trois clans – les Deane, les Malkin et les Mouldheel – préparent une alliance. Ensemble, ils seraient capables d’invoquer le Diable en personne ! Tom et son maître vont se rendre là-bas pour éviter le pire. Mais avant, Tom Ward doit passer chez lui pour récupérer les malles que sa mère lui a laissées en héritage. Or, une fois sur place, il découvre que la ferme a été ravagée, la grange brûlée.

Mon avis :

Je l’ai vraiment lu rapidement celui-ci. Mais j’ai un peu tardé à le sortir de ma bibliothèque à cause des études… qui prennent les trois quarts de mon temps. Aussitôt sorti, aussitôt lu ! Comment ne pas le lire rapidement ? Impossible. Il se passe tellement de choses dans ce livre, de l’action, des révélations, des combats et bien d’autres choses.

Dans ce tome, l’ambiance du livre est plus sombre encore, plus inquiétante et menaçante. Les sorcières de Pendle, les trois clans : les Malkin, les Deane et les Mouldheel, veulent faire une alliance afin d’évoquer le démon Satan. Si les sorcières s’unissent, une telle alliance serait difficile à vaincre. Notre trio infernal : Tom, Alice et l’épouvanteur veulent essayer de les arrêter. L’épouvanteur enverra Tom et Alice chercher les malles que sa mère lu a légué (tome 3). Quand Tom et Alice arrive à la ferme, il n’y a plus de malle. On n’a pas le temps de s’ennuyer. Les actions s’enchaînent et les révélations également et les créatures à battre… il ne s’agit plus de simples créatures, mais des créatures bien plus dangereuses que dans les trois tomes précédents. L’écriture de l’auteur est toujours aussi fluide, attractive, et je ne pouvais pas lâcher le livre lors de ma lecture.

Concernant les personnages, j’aime toujours autant Tom qui ne manque pas de courage, fidèle à ses promesses et à ses amis. J’aime beaucoup son caractère même si parfois il est d’une naïveté à faire pleurer. Alice est toujours ma petite préférée, elle est courageuse et fait tout pour plaire à Tom, elle lui reste fidèle, et résiste aux tentations du mal. Elle sait qu’elle ne doit pas faire de faux-pas pour ne pas perdre Tom. J’aime beaucoup son caractère et j’ai hâte de voir comment va tourner la relation entre ces deux-là. L’épouvanteur était beaucoup moins présent dans ce tome, ce que j’ai trouvé un peu triste, mais je comprends l’auteur. Il faut que Tom fasse ses propres expériences, et l’épouvanteur ne pouvait pas réellement intervenir puisque c’est un tome principalement tourné sur la famille de Tom. J’ai beaucoup aimé Mab également qui pourtant était une méchante, mais je ne sais pas elle a au fond quelque chose qui fait qu’on ne peut que l’apprécier.

On sent que la fin de ce tome entre sur un monde sombre. L’histoire va prendre un nouveau tournant. Ce sera un monde beaucoup plus inquiétant auquel Tom, l’épouvanteur et Alice auront affaire. J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre et je continue et vous conseille (encore une fois) de lire cette saga !

Sagas fantasy

L’épouvanteur, Tome 3 : Le secret de l’épouvanteur – Joseph Delaney

L'épouvanteur 3

 

Édition : Bayard (jeunesse)

Nombre de pages : 371

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

 » L’hiver va être long et rude, mon fils. Tous les signes l’annoncent. Les hirondelles se sont envolées cers le sud presque un mois plus tôt qu’à l’accoutumée, et les premières gelées sont survenues alors que mes rosiers étaient encore en fleur Je n’avais jamais vu ça. Ca sera une période éprouvante : aucun de nous n’en sortira indemne. Aussi, ne quitte jamais ton maître. Il est ton seul véritable ami. Vous devrez vous soutenir l’un l’autre  »

Alors que le froid se fait plus vif, l’Epouvanteur reçoit un message qui semble grandement le perturber. Il décide aussitôt de quitter Chipenden pour se rendre dans sa maison d’hiver, à Anglezarke. La vieille demeure est lugubre : dans les profondeurs obscures de ses caves sont enfermées des sorcières et des gobelins. Quant au mystérieux auteur de la lettre, qui rôde dans les parages, il se révèle être l’ennemi juré de John Gregory. Au cours de longs mois d’hiver, Tom découvre peu à peu le passé caché de son maître. L’Epouvanteur doit-il payer le prix de ses erreurs de jeunesse ? Lorsque certains secrets qu’il a toujours dissimulés, seront finalement dévoilés, Tom va se trouver en grand danger…

Mon avis :

J’ai encore une fois beaucoup aimé ce tome. Mais j’ai un petit hic, j’ai trouvé l’écriture un peu moins bonne que les autres tomes. J’ai trouvé ce tome un peu trop prévisible par rapport aux autres. Mais bon, je n’ai pas un avis mitigé, j’ai beaucoup aimé tout de même. Dans ce tome là, c’est un changement radical de paysage. On peut dire au revoir au beau paysage de Chipenden avec les beaux jardins (pleins de tombes de sorcières et de gobelins mais jolis tout de même), et place à l’hiver un peu lugubre d’Anglezarke. C’est un hiver très rude auquel on a droit. Tom continue sa formation en tant qu’apprenti épouvanteur auprès de John Gregory. On retrouve Alice qui va le soutenir durant un événement familial très difficile. Dans ce tome, on découvre beaucoup plus de choses sur Monsieur Gregory. On obtient enfin quelques confidences et on en apprend pas mal sur son passé. L’écriture de l’auteur reste égale à elle-même, toujours de surprise en surprise, même si dans ce tome j’ai trouvé que c’était un peu plus plat. On n’a pas de réel « créatures » à affronter dans ce tome.

Au niveau des personnages, Tom reste égal à lui-même, il se débrouille très bien en tant qu’apprenti mais fait des erreurs qui peuvent les conduire à leur perte. Et Alice, je l’adore ! Toujours fidèle à ses principes et à son caractère, elle cherche vraiment à aider Tom par tous les moyens. D’ailleurs, je pense que Monsieur Gregory l’aime un peu plus que ce qu’il montre. Elle est là pour Tom : elle l’écoute et le réconforte. On découvre également un sombre personnage : Morgan ! C’était l’apprenti de l’épouvanteur mais il va s’adonner aux forces obscures ! Il va tourmenter notre épouvanteur et Tom. On fait la connaissance de Meg également que j’ai beaucoup apprécié au début mais beaucoup moins par la suite.

Bref, un bon tome que j’ai beaucoup apprécié, mais j’ai juste trouvé regrettable que ce soit un peu trop prévisible et que la fin soit un peu trop « facile » pour Tom. Mais cela reste une bonne lecture et je compte continuer la lecture de cette saga avec plaisir.

Sagas fantasy

L’épouvanteur, Tome 2 : La malédiction de l’épouvanteur – Joseph Delaney

l'épouvanteur 2

 

Édition : Bayard (jeunesse)

Nombre de pages : 361

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Voilà six mois que tu es l’apprenti de M. Gregory, me dit maman. Tu as déjà été témoin de bien des événements. A présent, l’obscur t’a remarqué et va tenter de te neutraliser. Tu es en danger, Tom. Toutefois, rappelle-toi ceci lorsque tu seras un homme, mon fils, ce sera au tour de l’obscur d’avoir peur, car tu ne seras plus la proie, tu seras le chasseur. C’est pour cela que je t’ai donné la vie. » L’Épouvanteur et son apprenti, ornas Ward, se sont rendus à Priestown pour y achever un travail. Dans les profondeurs des catacombes de la cathédrale est tapie une créature que l’Épouvanteur n’a jamais réussi à vaincre. On l’appelle le Fléau. Tandis que Thomas et M. Gregory se préparent à mener la bataille de leur vie, il devient évident que le Fléau n’est pas leur seul ennemi. lanquisiteur est arrivé à Priestown. Il arpente le pays à la recherche de tous ceux qui ont affaire aux forces de l’obscur! Thomas et son maître survivront-ils à l’horreur qui s’annonce ?

Mon avis :

Un deuxième tome que j’ai adoré ! Dans ce tome Thomas est un peu livré à lui-même je dois dire, son maître étant malade, il faut bien qu’il se débrouille tout seul. Il doit se débarrasser d’une créature qui se nourrit de sang et en l’occurrence du sang d’un prêtre qui n’est autre que le frère de son maître. Malheureusement, leur chemin les emmène à Priestown pour l’enterrement de ce frère qui n’a pas survécu à ses blessures. A partir de là, commence un bien long chemin pour deux épouvanteurs. Monsieur Gregory veut par la même occasion résoudre une petite affaire datant de quelques années déjà, il veut se débarrasser du Fléau. Mais un problème ne suffit pas dans ce livre, un deuxième débarque : l’inquisiteur ! Cet homme compte bien se débarrasser des hommes et des femmes liés avec le diable et surtout de l’épouvanteur. De bien grandes aventures commencent ! Tom va devoir malheureusement se débrouiller tout seul.

J’ai aimé retrouver l’ambiance du comté, on découvre encore plus de créatures dans ce tome. Concernant l’écriture, c’est toujours aussi fluide, on ne peut pas s’ennuyer, et il y a un rythme très régulier. Il y a également beaucoup de rebondissements et honnêtement on en devient vraiment impatient en lisant ce tome. De plus, l’auteur a crée réellement un personnage d’épouvante : le Fléau. Il tient réellement toutes ses promesses. Déjà, rien que par son nom, il est terrifiant, menaçant et intelligent. Bref, le méchant en bonne et du forme.

Concernant les personnages, j’ai toujours autant aimé Tom qui fait encore preuve de courage dans ce tome. L’épouvanteur en lui-même est assez mis en arrière puisqu’il se fait arrêter. Alice est une fille vraiment intelligente, mais qui ne cesse de s’attirer des ennuis. Et fort heureusement, elle arrive à sauver Monsieur Gregory de beaucoup de malheurs dans ce tome. Mais on ne sait pas sur quel pied danser avec elle. Par contre, je suis bien contente qu’on ne pourchasse plus les sorcières à notre époque. Je ne savais réellement pas voir le personnage de l’inquisiteur qui est cruel, sa logique de mettre toutes les femmes pratiquement dans le même panier est juste… illogique ? La torture, les questions, le bûcher… très peu pour moi.

En bref, encore un excellent tome ! Je suis réellement happée par l’histoire de cette saga que je continue avec plaisir ! Un coup de cœur pour ce second tome.

Coup de ♥

Sagas fantasy

L’épouvanteur, Tome 1 : L’apprenti épouvanteur – Joseph Delaney

L'épouvanteur 1

 

Édition : Bayard (jeunesse)

Nombre de pages : 275

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Septième fils d’un septième fils, Tom perçoit les ombres de ceux qui ont peuplé la terre et ressent la présence des êtres maléfiques. A treize ans, il doit quitter la ferme pour devenir l’apprenti de l’épouvanteur, chasseur de démons et sorcières. Commence alors pour lui une nouvelle vie, difficile. N’écoutant que son bon coeur, il va permettre la libération d’une sorcière particulièrement cruelle que son maître a enfermée dans un puits. Il aura alors à l’affronter à plusieurs reprises avant de la voir disparaître à tout jamais.

Mon avis :

Quel premier tome ! Il promet de bien belles choses pour les tomes suivants. Mon amie Lucie, et Mathilde (du blog : BO-o-M) me disaient tellement de bien de cette saga que naturellement j’ai voulu essayer ! Et je ne regrette absolument pas. On est vite plongé dans l’univers de Tom Ward. On se retrouve dans les mémoires de Tom écrites à la première personne qui nous rapprochent grandement de ce personnage particulier, on se sent proche de lui. Dans ce premier tome, on nous plante les bases du décor de cette saga. Il y a comme une ambiance pesante, c’est un univers mystérieux. Tom va devoir quitter son domicile familial chaleureux pour vivre dans la demeure de son maître qui est : premièrement, peu loquace, deuxièmement, c’est un endroit très mystérieux. Tout ce qu’il doit connaître a un côté mystique qui donne à son univers un côté plus sombre. En effet, Tom et son maître doivent toujours être sur leurs gardes et la solitude pèse sur le petit Tom qui n’est, après tout, âgé que de douze ans. Joseph Delaney a une écriture fluide, parfois enfantine certes, un style qui nous laisse embarquer dans l’histoire facilement. Il y a beaucoup de rebondissements, Tom va vivre beaucoup d’aventures pour ses débuts d’apprenti, et il ne va pas chômer, loin de là. Il va se mettre dans les pires situations qui soient. Mais ce roman est pourvu d’excellents personnages qui font que l’on ne s’ennuie jamais ! Tom est un jeune garçon attachant qui, malgré le jeune âge,ne manque pas de courage ! Mais sous certaines facettes, on reconnaît là un vrai petit garçon. Sa mère lui manque, sa maison et il a du mal à supporter la solitude, cela lui pèse au début. Mais il évoluera dans un monde de règles, d’attention constante et de mises en garde. L’épouvanteur en lui-même est un personnage bien mystérieux. Au départ, je ne savais pas trop quoi penser de lui. Bougon ? Râleur ? Peu loquace ? Non, non, juste attentif, préventif et fait bien attention à son apprenti. Il laisse le choix, permet les erreurs et les répare en cas de besoin. Il a eu quelques expériences traumatisantes, et j’ai beaucoup de sympathie pour ce personnage. Mais même les personnages secondaires sont attachants. Les personnes de la famille de Tom sont géniales. Surtout la maman, qui a un rôle plus important que les autres. Je suspecte quelques facettes d’elle… et puis Alice, la petite Alice, coincée entre deux camps et qui ne sait pas lequel choisir. J’ai eu de la pitié pour elle, de la colère également, mais au fond je l’ai adoré. Et j’ai vraiment hâte de voir son évolution si on la retrouve dans les tomes suivants. C’était pour moi une excellente lecture qui est un bon coup de cœur.

Coup de ♥

Sagas fantasy

Strange Angels, Tome 1 – Lilith Saintcrow

Strange angels 1

 

Édition : Castelmore

Nombre de pages : 346

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Le vrai monde est un endroit effrayant. Demandez simplement à l’orpheline de seize ans, Dru Anderson, une fille déterminée qui a eu sa juste part de méchants. Elle est armée, dangereuse et prête à tuer et à poser les questions plus tard. Il lui faut donc du temps pour savoir à qui elle peut faire confiance… Du plus loin qu’elle se rappelle, Dru Anderson a toujours été «étrange». Elle voyage de ville en ville avec son père à la poursuite des choses qui apparaissent la nuit. C’est une vie bizarre, mais une bonne vie — jusqu’à ce que tout explose dans une ville glaciale et délabrée du Dakota, lorsqu’un zombie affamé force la porte de sa cuisine. Seule, terrifiée et piégée, Dru va devoir compter sur chaque recoin de son esprit et s’entraîner à rester en vie. Les monstres ont décidé de chasser à leur tour, et cette fois, Dru est au menu. Ses chances de survie? À peu près nulles.

Mon avis :

J’ai eu la chance d’avoir ce livre en partenariat et de pouvoir le lire ! Le livre est vraiment bien fait, la couverture est sublime et l’écriture lisible et fluide. Tout pour faire une agréable lecture en somme. L’intrigue de départ se met rapidement en place, quand le père de Dru part en mission et ne rentre pas. J’ai vraiment été happée par l’histoire, à ne plus savoir en sortir. Le livre est écrit à la première personne et on se met rapidement à la place du personnage. Il y a des réflexions qu’elle se fait intérieurement en italique, réflexions qui d’ailleurs m’ont bien fait sourire parfois. L’auteure a vraiment su nous faire passer les émotions que cette jeune fille ressentait. Le manque de confiance, la peur, la joie, le doute… j’adore. On voit ses sentiments évoluer envers Graves durant le livre. J’ai beaucoup aimé leur relation. Et je trouve qu’à la fin du roman on entrevoit l’évolution de leur relation.

Concernant les personnages, Dru apparaît au premier abord comme une fille forte, formée, qui n’aurait peur de rien… mais ceci n’apparaît que comme une façade en fait, elle ne fait confiance à personne parce que déjà, avec le boulot que fait son père ce n’est pas facile et deuxièmement, elle n’en a pas le temps puisqu’elle bouge systématiquement d’endroit. Elle a besoin de quelqu’un pour veiller sur elle. Dru est une jeune fille vraiment attachante, et j’ai eu beaucoup de plaisir à partager ce qu’elle a ressenti et vécu. Et nous avons Graves, un camarade de classe de Dru, surnommé « Goth boy » par la jeune fille. C’est un garçon qui a le cœur sur la main et qui n’hésite pas à tout partager avec elle, et de rester avec elle malgré les épreuves. Et nous avons Christophe ! Il paraît suspect au premier abord mais est en fait du côté de Dru et de son ami. Il connaît beaucoup de choses sur la famille de Dru. Je l’apprécie déjà beaucoup de par son caractère, et par sa façon d’agir. On découvre tout au long du roman, ce qui est arrivé au père de Dru. On ne connaît pas tout, fort heureusement et cela nous tient en haleine pour la suite. J’ai été conquise par ce premier tome. La fin du tome ne nous laisse pas le choix que de lire la suite.

Sagas fantasy

Les chevaliers d’Émeraude, Tome 5 : L’île des lézards – Anne Robillard

Les chevaliers d'Emeraude 5

 

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 407

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

N’écoutant que leur courage, les Chevaliers d’Émeraude partent au secours des femmes et des fillettes enlevées au Royaume de Cristal par les lézards et retenues prisonnières sur leur île lointaine… Wellan emmène avec lui quelques hommes et laisse les autres serviteurs d’Enkidiev de garde au royaume de Zénor. Kira fait partie de cette périlleuse expédition, de même que le Magicien de Cristal qui leur réserve une surprise extraordinaire. Pendant que ses compagnons voguent sur l’océan, Dempsey veille sur les jeunes Chevaliers et les Écuyers. Mais une nouvelle menace plane à l’horizon. Un serviteur de l’Empereur Noir, encore plus cruel que le sorcier Asbeth, surgit des flots et s’en prend aux plus vulnérables. Pris au piège, Dempsey et ses frères d’armes devront affronter seuls ce puissant ennemi. Sauront-ils protéger le continent face à ce terrible adversaire ?

Mon avis :

J’ai bien apprécié ce tome, comme les autres d’ailleurs, avec de bons éléments qui ont donné un bon coup de fouet à l’histoire. Moins d’amourettes dans celui-ci et plus d’actions !

Nous retrouvons donc nos chevaliers après la découverte de l’enlèvement des femmes du peuple d’Enkidiev. Pour pouvoir récupérer les femmes, Wellan met en place une mission sur l’île des hommes-lézards. Les chevaliers se retrouveront séparés, les femmes chevaliers resteront à Enkidiev. Seule Kira pourra être de la mission puisque ses pouvoirs seront apparemment indispensables. Dempsey, les femmes chevaliers et les écuyers resteront dans le château en ruines au royaume de Zénor. Nous suivons dnoc deux groupes en parallèle.

Comme d’habitude, l’écriture d’Anne Robillard reste fluide, facile à lire, et on dévore rapidement le roman ! Je l’ai lu plus vite que je ne l’aurais pensé d’ailleurs. Le fait que l’auteure ait fait des actions en parallèle ne permet aucun temps mort, on a en aucun cas le temps de s’ennuyer.

Au niveau des personnages, il y en a de plus en plus, et parfois, je dois bien l’avouer, je suis un peu perdue. Mais bon, la hiérarchisation des personnages est plus claire et permet de s’y retrouver un peu. Mes personnages sont toujours les mêmes, puisque malgré la masse de prénoms, on a tout de même un groupe de personnages principaux qui reviennent toujours. Wellan commence à un peu plus réfléchir de son côté et résiste à l’amour qu’il a pour la reine Fan de Shola (que je déteste de plus en plus). Il comprend que le fait de l’aimer n’était qu’un stratagème de Fan, et arrive à prendre de la distance, enfin ! Kira m’a bien fait rire dans ce tome, dans beaucoup de passages elle m’a bien fait sourire. On a aussi des jalousies longtemps cachées qui surgissent. En effet, Santo fait une révélationà Wellan concernant sa femme… Le côté amitié, solidarité, et le courage sont toujours bien présents dans ce tome. J’ai également apprécié les passages avec les enfants : Lassa et Liam, qui semble-t-il au vu de leur âge, noue une véritable amitié.

Je suis pratiquement à la moitié de la saga, et je comprends beaucoup mieux l’ordre et le rôle de chacun dans la défense d’Enkidiev. J’ai donc hâte de lire la suite.