Sagas fantastiques/SF

Lune mauve, Tome 2 : L’héritière – Marilou Aznar

Lune mauve 2

Nombre de pages : 401

Edition : Casterman (poche)

Genre : Jeunesse, fantastique

Résumé :

Sur la photo du blog, Thomas souriait. Il avait l’air heureux, c’était la seule chose qui me réconfortait un peu. Il m’avait crue morte pendant toutes ces semaines. Un message sur mon répondeur m’avait brisé le cœur : il ne voulait plus me voir, me parler. Avec le recul, c’était mieux comme ça. A quoi bon lui expliquer que ma mère n’avait refait surface que pour trouver la mort par ma faute ? Qu’en me transmettant la pierre, qui contenait la mémoire de son peuple, elle m’avait condamnée à un destin dont je ne voulais pas ?

J’avais une mission à accomplir. Il ne fallait prendre aucun risque. Les ennemis d’Ishtar rôdaient peut-être encore autour de nous.

Mon avis :

Ce que je peux dire c’est que j’ai laissé trop de temps avant de lire le second tome de cette histoire et je m’en suis un petit mordu les doigts… Les premiers chapitres j’ai eu beaucoup de mal à me remettre dans le bain et a resituer les personnages et l’histoire. Ce cap passé, ce fût une belle lecture. J’ai pu apprécié pleinement ce que je lisais et je dois dire que Marilou Aznar m’a beaucoup surprise dans ce tome, j’ai adoré !

Pour l’histoire, on retrouve Séléné de retour à Darcourt après plusieurs mois d’absence passés dans le monde de sa mère, Viridan, où elle a été formée par la grande prêtresse pour convenir au rôle qu’on lui a donné : Messagère de la grande prêtresse. Elle sera formée à se battre, et on lui confiera une mission qu’elle devra accomplir avec succès pour la survie du peuple de ce monde. Pour mener à bien ce projet, elle sera accompagnée de Vadim, Cléo et Dagan.

Comme pour le premier tome, l’écriture de Marilou Aznar a été un vrai régal. Les chapitres sont courts et se succèdent très vite, il n’y a pratiquement pas de répit dans ce second tome. On peut dire que c’est un second tome beaucoup plus sombre que le premier. Autant son prédécesseur nous posait les bases de l’histoire et était beaucoup centré sur Séléné en elle-même, alors que ce second opus est véritablement centré sur l’action. J’ai également beaucoup aimé le fait d’en connaître davantage sur Viridan avec des chapitres qui rappellent les moments que Séléné a passé là-bas. Ça a été véritablement agréable. Pour en revenir au rythme du livre, je peux dire que je ne me suis pas ennuyée une seule minute. Séléné mène une véritable quête et à chaque fois il y a quelque chose pour lui faire barrage. Et puis… Il y a également les relations amoureuses qui jouent dans ce tome et qui ont été très sympas.

Dans ce tome, on retrouve forcément notre héroïne qui n’est vraiment pas gâtée dans cet opus… On peut dire que l’auteure ne l’a pas pas épargnée. Elle revient donc à Darcourt après des mois d’absence, son petit ami la croyait morte et ne veut plus lui parler quand il apprend son retour (pas de spoil c’est dans la quatrième de couverture). On retrouve donc notre héroïne avec le cœur brisé et devant faire face à ses sentiments. Elle doit surtout se faire à l’idée que son amour sort avec sa détestable cousine… On peut dire que dans cet opus Séléné en voit des vertes et des pas mûres et pourtant quel courage ! En parallèle, elle doit accomplir sa mission pour laquelle, on ne va pas se mentir, elle galère. A chaque fois qu’elle réussit quelque chose, c’est détruit peu de temps après. Elle est alliée à Vadim, Cléo et Dagan mais ce n’est pas eux qui vont la soutenir psychologiquement… loin de là ! Elle est perpétuellement en train de faire ses preuves et de quémander leur confiance. Séléné souffre réellement tout au long de ce roman et sa solitude est sa seule compagne. Concernant les trois personnages venus de Viridans, je ne peux pas dire que je me suis particulièrement attachée à eux. Peut-être plus à Cléo car plus présente mais elle ne s’ouvre réellement à Séléné que vers le dernier tiers du livre. On peut dire que ces trois là n’aident pas beaucoup notre héroïne dans la mission puisqu’ils ne font réellement que de se plaindre et la laisse se débrouiller pratiquement toute seule. Pour résumer, Séléné est le cerveau et eux sont les bras. Revenons à un personnage du premier tome… Thomas ! Alors lui, on peut dire qu’il n’en loupe pas une dans ce tome. Il ne sait réellement pas ce qu’il veut et il m’a vite gonflé. J’étais partagé entre le fait que je voulais qu’il se bouge les fesses pour récupérer Séléné et une envie folle de lui hurler dessus par moment. Alexia me sort toujours par les yeux, c’est inévitable. Un nouveau personnage fait son apparition : Rimbaud. Il est totalement loufoque et je l’ai beaucoup apprécié, j’aimerai beaucoup le retrouver dans le tome 3.

En bref, on en apprend plus sur Viridan et sur la mission de Séléné. Je peux dire qu’avec la fin de ce tome 2, j’ai très envie de lire la suite ! J’ai hâte de retrouver Séléné et de voir comment elle va évoluer au fur et à mesure. Si vous n’avez pas encore commencé cette sage, foncez sans hésiter !

Publicités
Sagas fantastiques/SF

Les étoiles de Noss Head, Tome 1 : Vertige – Sophie Jomain

Les étoiles de Noss Head 1

Edition : France Loisirs

Nombre de pages : 489

Genre : Jeunesse, fantastique

Résumé :

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d’imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont finalement se transformer en véritable conte de fée… puis en cauchemar. Sa petite ville tranquille, ses idées bien arrêtées, ses projets… tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l’inimaginable, faire face à ce qu’elle n’aurait jamais pensé croire un jour, car les légendes n’ont pas toujours… Leith ne s’attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l’Esprit a choisi : c’est elle, son âme sœur.

Osera-t-il lui avouer qu’il n’est pas tout à fait humain ?

Il n’a pas le choix, leur rencontre l’a mise en danger. Lui seul peut lui venir en aide.

Mon avis : 

J’ai enfin lu ce roman ! Depuis le temps qu’il était dans ma PAL il était temps ! J’ai vu des avis plus que positifs sur cette saga donc une motivation en plus pour commencer. Je dois dire que je n’ai pas été déçue, j’ai littéralement mangé ce roman. Je peux déjà vous dire que ça a été un coup de cœur et que j’ai hâte de lire le tome 2.

Hannah est prête à fêter ses 18 ans lorsque ses parents ont décidé de partir pour Wick, en Écosse, pour les vacances d’été. On peut dire qu’elle n’est pas vraiment ravie de partir ayant espéré passer son anniversaire à Paris avec ses amis. Hannah est le genre de jeune fille très terre à terre qui ne croit qu’en ce qu’elle voit et qui ne comprend pas toutes les jeunes filles de son âge qui tombe amoureuse facilement jusqu’à… ce qu’elle rencontre Leith, un magnifique jeune homme qui l’a envoûté avec ses beaux yeux verts. Leith a un secret qui va entraîner Hannah dans de belles choses mais aussi dans de jolis ennuis.

 

J’ai adoré le fait que ce roman ne se lance pas dans les stéréotypes du genre. Je ne peux pas plus développer pour ne pas spoiler l’histoire. J’ai adoré la mise en forme même du roman, ce sont des chapitres courts qui donne du rythme à l’histoire et qui m’a vraiment tenu en haleine. De plus, le roman est à la première personne donc du point de vue d’Hannah. J’ai eu l’impression d’être à sa place (et mon dieu avec Leith j’aurai vraiment aimé !). En tout cas, on ne s’ennuie pas durant ce roman et le style de Sophie Jomain est super. J’espère que les autres romans seront tout aussi prenants. Bon, bien que prenant j’ai vite anticipé les choses et notamment le méchant mais bon ça ne m’a aucunement ralenti dans ma lecture.

Du côté des personnages, c’est vraiment la standing ovation pour ce roman. J’ai aimé tous les personnages, même le méchant j’ai réussi à l’apprécier. Hannah est un personnage que j’ai aimé dès le départ, elle m’a fait rire avec son scepticisme sur l’amour et les couples au lycée. J’ai beaucoup apprécié son esprit très terre et terre. Elle veut bien croire à quelque chose quand elle le voit. C’est une fille très calme et très raisonnée. C’est une jeune fille très courageuse pour son âge et vraiment mature. Leith quant à lui est… littéralement orgasmique, pardonnez-moi l’expression. Il est parfait physiquement et moralement. C’est aussi un jeune homme pleins de mystères et assez obscur. Ce que j’ai adoré chez lui c’est le fait qu’il veuille protéger à tout prix Hannah mais qu’il n’est pas non plus parfait, ce n’est pas super-man et il a des failles. Concernant les personnages secondaires, j’ai adoré les parents d’Hannah qui sont vraiment adorables, sa grand-mère l’est tout autant et par moment elle m’a fait sourire. J’ai également beaucoup aimé l’oncle et la tante de Leith, Elaine et Al. Ils sont pleins de bonnes intentions et sont vraiment gentils. J’ai également adoré les amis d’Hannah : Sissi ou Gwen.

La relation d’amour mis en place par l’auteure est magnifique, tout en douceur. C’est juste… beau. Les premiers amours d’une jeune fille, j’ai été touchée et littéralement sous le charme. En conclusion, c’est un gros coup de cœur pour moi. J’ai hâte de retrouver Hannah et Leith dans le tome suivant, vivement !

Coup de ♥

 

Sagas fantastiques/SF

Lune mauve, Tome 1 : Marilou Aznar

Lune mauve 1

 

Édition : Castelmore (poche)

Nombre de pages : 448

Genre : jeunesse, fantastique

Résumé :

Un seul coup d’œil m’avait suffi pour constater que j’étais la fille la plus mal fagotée du bahut. Moi, Sélénet Savel, à Darcourt, le lycée le plus snob de Paris ? Je m’y donnais autant de chances de survie qu’une souris lâchée dans un enclos de chats affamés !

J’étais plongée dans mes pensées morose lorsqu’une élève me bouscula. Là où elle m’avait touchée, la peau me démangeait d’une vibration électrique. Un visage s’insinua dans mon esprit, celui d’un inconnu aux iris aussi verts et froids que ceux d’un serpent, puis il s’effaça aussitôt. Je retiens ma respiration.

Ma nouvelle vie était sur le point de commencer.

Mon avis : 

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre et donc dès qu’il est sorti en poche, je me le suis procuré. D’ailleurs, un bon point pour la maison d’édition… ils ont gardé la couverture du grand format ! La couverture est vraiment sublime et correspond (pour une fois) vraiment à l’histoire et l’objet livre est vraiment beau. Une réussite donc. Par rapport à l’histoire en elle-même, cela m’a beaucoup plu, et a même été un bon coup de cœur !

Pour l’histoire, nous découvrons notre héroïne : Séléné Savel qui fait ses premiers pas dans un lycée huppé de Paris, le lycée Darcourt, laissant toute sa vie et son père en Bretagne d’où elle est originaire. Séléné a beaucoup de mal à se faire à ce nouveau lycée où sa cousine règne en maître et n’hésite pas à lui faire des misères… Heureusement, son ami Thomas, un jeune musicien plein d’humour, lui fait oublier ses malheurs et la rencontre avec Laszlo, un étudiant sombre et mystérieux dont elle tombe amoureuse. Mais pourquoi ce garçon apparaît-il dans ses cauchemars ? Et pourquoi s’intéresse-t-il aux tableaux de sa mère disparue six ans auparavant ? C’est en cherchant les réponses sur la disparition de sa mère que les ennuis de Séléné vont commencer…

Tout d’abord, autant dire que l’écriture de l’auteure m’a charmée ! Quand je commençais un chapitre, plus moyen de lâcher le livre ce qui fait qu’au final je l’ai lu très rapidement. On plonge très rapidement dans l’histoire et l’avantage ici c’est que l’auteure ne nous donne pas toutes les informations de but en blanc mais progressivement et à petite dose. Ce qui fait que l’on a toujours envie d’en découvrir encore plus. D’ailleurs, dans ce premier tome on peut dire que l’auteure ne s’attarde pas particulièrement sur « l’autre monde » mais au contraire elle ne nous donne que quelques informations. Dans ce premier tome, nous en connaissons beaucoup sur la psychologie de ses personnages et c’était vraiment intéressant. Personnellement, cela m’a poussé à vouloir lire le tome 2 pour connaître enfin le monde dont elle parlait par bribes dans ce tome. Je dirai tout de même que les cent premières pages sont assez lentes mais après les événements se succèdent très rapidement et le rythme s’accélère.

Concernant le personnage de Séléné, au départ, on peut le trouver un peu agaçant mais elle évolue durant le roman. C’est une jeune fille ce qui a de plus banal (pas dans la mauvais sens du terme), ce qui change des héroïnes de roman. Elle n’est pas « parfaite », c’est-à-dire être une bombe et supra intelligente. Intelligente oui elle l’est par contre, ça c’est sûr. J’ai trouvé que pendant une bonne partie du roman, la pauvre Séléné ne se posait pas du tout les bonnes questions concernant sa mère. Et alors quand Laszlo fait son apparition… et bien notre chère adolescente a tout simplement mis sa réflexion et donc mis son cerveau en mode « off ». Elle ne réfléchissait vraiment pas plus loin que le bout de son nez et son esprit était vraiment tourné sur le jeune homme. Mais je me suis tout de même attachée à elle. Elle finit par comprendre et assemble les pièces du puzzle et sait ce qu’elle va devoir faire. Concernant les amis de Séléné, j’ai adoré Thomas qui est particulièrement drôle et attentif à Séléné même si je suppose qu’il a un léger béguin pour elle. Concernant la famille de Séléné, ils sont géniaux. Séléné peut compter sur sa grand-mère à tout moment et sur son père également. Concernant Laszlo, on peut dire qu’il est mystérieux ce garçon là et honnêtement jusqu’à la fin je me suis fait berner par ce personnage…

Pour conclure, c’était un bon petit coup de cœur avec des personnages intéressants, agréables à suivre. Un livre où l’auteure nous dessine à peine les débuts d’une histoire qui a mon avis va être encore mieux dans le second tome. J’ai vraiment hâte de lire la suite qui m’attend dans ma PAL !

Coup de ♥

Sagas fantastiques/SF

Multiversum, Tome 1 – Leonardo Patrignani

Multiversum 1

 

Édition : Gallimard (jeunesse)

Nombre de pages : 329

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

Alex vit en Italie, Jenny en Australie. Ils ont seize ans. Un lien subtil les unit depuis toujours ; un dialogue télépathique qui surgit sans prévenir, dans un état d’inconscience. Jusqu’au moment où les adolescents décident de se rencontrer pour la première fois. Mais le jour de leur rendez-vous, ils sont là tous les deux au même endroit, cependant ils ne peuvent se voir… Ils découvrent qu’il existe une infinité d’univers parallèles et que la réalité qui les entoure n’est qu’une de ces multiples dimensions. Une vérité qui bouscule totalement leur existence, détruisant toute certitude sur leur monde. Comment Alex et Jenny pourront-ils se retrouver pour vivre leur amour ? Alors même que leur destin semble lié à celui, inéluctable de la Terre…

Mon avis :

Il me semble avoir repéré ce livre sur la chaîne livresque de Crouton. La couverture et le résumé m’ont tout de suite interpellés donc… il était dans ma wish-list. Je l’ai trouvé dans ma médiathèque et j’étais fort joyeuse en ressortant avec ce bouquin donc la couverture est juste sublime ! J’ai espéré un coup de cœur avec ce roman car les avis étaient très positifs malheureusement ça n’a pas été mon cas. Une très bonne lecture, c’est certain mais pas un coup de cœur.

Pour l’histoire, nous avons Jenny et Alex, tous deux âgés de 16 ans et séparés par des milliers de kilomètres. Ils se parlent et se connaissent depuis longtemps par… télépathie lorsqu’ils sont tous les deux inconscients. Mais un jour, les deux adolescents décident de se voir, de se rencontrer pour de vrai. Ils se donnent donc rendez-vous mais le jour J… tous deux son présents au même endroit mais ne se trouvent pas et ne se voient pas. Ils  se rendent donc compte que le monde est bien plus complexe qu’il n’y paraît…

Concernant l’écriture de l’auteur, ça se laisse lire facilement, l’écriture est fluide et on est vite pris dans l’histoire. Cependant, j’ai vite remarqué que l’écriture était destiné à un public jeunesse et les dialogues manquaient parfois de profondeur. Malgré tout ça, j’ai tout de même bien apprécié. Il y a également quelques longueurs qui, je pense, étaient parfois inutiles. J’ai trouvé l’idée vraiment originale et sortant de l’ordinaire par rapport à tous les livres dystopiques qui sont sortis récemment. J’ai trouvé que les univers alternatifs étaient très intéressants ainsi que les capacités des deux personnages principaux. J’ai beaucoup apprécié Alex qui cherche à tout prix une explication à ce qu’il s’est passé lors du rendez-vous avec Jenny… L’auteur a l’art de nous faire passer d’un monde à l’autre sans la moindre difficulté. J’ai également un gros point négatif qui ne concerne pas l’histoire mais la maison d’édition… Le résumé ! Le résumé est un gros spoil sur l’histoire et ce qui s’y passe. Et pour cela j’ai été relativement déçue. La surprise n’était donc pas au rendez-vous alors que c’est ce que je préfère dans la découverte d’un roman.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup apprécié nos deux personnages principaux. Alex est un jeune homme que j’aurais personnellement aimé connaître : bon élève, sportif… mais surtout très intelligent. Il est cependant réservé et discret. Il ne parle pas de ses moments d’absence où il parle avec Jenny par la pensée, il veut absolument garder cela pour lui. Il ne peut pas expliquer ce qui lui arrive mais sait que cela est bien réel et qu’il n’est pas fou. Concernant Jenny, c’est une jeune fille vraiment attachante. Elle est vive, intelligente, jolie, championne de natation et ne se laisse pas abattra facilement. Elle adore ses parents mais ne leur parle pas de ce qu’il se passe lorsqu’elle tombe dans les pommes, ses discussions avec Alex, et cela inquiète son entourage qui la croit malade. Cependant, lorsqu’elle se rend compte lors du rendez-vous avec Alex que ce dernier n’est pas présent, elle pense à une farce et se renferme un peu sur elle-même. Elle a du mal à croire que ce dernier lui dit et pense qu’il lui ment. Cependant, elle va vite se rendre compte que tout ce qu’il lui dit est vrai et va tout faire pour le voir et le rencontrer. Ces deux personnages forment un très bon duo et leur histoire d’amour est vraiment bonne et transcende les différents univers qui existent.

En bref un bon premier tome dont je lirai la suite avec certitude car la fin était excellente malgré les longueurs et les spoil du résumé (j’espère que ce n’est pas comme cela pour le tome 2). Je compte vraiment comment explorer les différents univers avec Alex et Jenny et voir évoluer leur belle histoire d’amour.

Sagas fantastiques/SF

Humaine, Tome 1 – Rebecca Maizel

Humaine 1

 

Édition : Albin Michel (Wiz)

Nombre de pages : 452

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cents ans. Aujourd’hui son vœu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue humaine grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-sœur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan des vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…

Mon avis :

Cela faisait un bon moment déjà que je voulais découvrir cette saga, et quelle joie quand je l’ai vu à la médiathèque ! Tout d’abord ce que je peux déjà dire c’est que ça a été une super lecture, pas un coup de cœur, mais une lecture géniale tout de même. Donc, dans ce livre on rencontre Lenah, un des vampires les plus âgés, qui souhaite redevenir humaine. Souhait réalisé grâce au soutien de Rhode, son ami, son amant, son amour de toujours et son créateur. Cela fait tellement longtemps que Lenah est vampire qu’elle va devoir réapprendre entièrement à être humaine. Elle va de nouveau avoir des sensations et des sentiments. Redevenir humaine n’est pas une mince affaire mais grâce aux rencontres qu’elle fera, cela sera plus facile.

Déjà, l’histoire était vraiment originale. De plus, ça fait plaisir d’avoir des vampires autres que super gentils. Lenah n’a pas toujours eu de scrupules, elle a été un vampire horrible et je dois dire que ça fait du bien d’avoir des vampires méchants de temps à autre. J’ai adoré la mise en page, et la stratégie de l’auteure : c’est-à-dire le fait que l’on passe dans un chapitre du passé de Lenah au retour dans le présent. C’était vraiment intéressant d’en apprendre beaucoup sur le passé de Lenah. On comprend comment elle était et comment elle a évolué vers sa décision de redevenir humaine. On comprend grâce à son histoire pourquoi Rhode était si important pour elle, et le fonctionnement de son cercle. Je dois bien avouer que les personnages étaient géniaux. L’écriture de l’auteure est des plus agréables. Dès la première page, on rentre directement dans l’histoire, pas la peine d’attendre 10 pages ou plus. On peut facilement s’identifier à l’héroïne, et l’histoire d’amour mise en place est vraiment bien faite, et vraiment agréable à lire.

Concernant les personnages, j’ai adoré Lenah ! On peut comprendre facilement ce qu’elle ressent. Mais bon, Lenah la vampire n’était pas un enfant de chœur. On peut dire qu’elle a été plus que sanguinaire pendant plus de cinq siècles, mais elle a un talon d’Achille. Elle veut retrouver sa vie d’humaine, ressentir des sensations à nouveau. Elle s’est rendue compte qu’elle tuait pour essayer de retrouver un semblant de sensation. Son retour à la vie humaine ne va pas être des plus simples, même si Rhode lui a laissé toutes les instructions, elle a tout de même passé plus d’un siècle en hibernation et on peut dire qu’elle a loupé pas mal d’étapes. J’ai adoré sa témérité, son courage et le fait qu’elle cherche à tout prix à s’adapter à sa situation. J’ai également adoré Tony, le nouvel ami de Lenah. Humain tout à fait ordinaire qui va l’aider à s’intégrer. Il est intelligent et était vraiment drôle et je l’ai beaucoup aimé. Et puis, il y a Justin. Le mec super canon sur qui Lenah va craquer car oui, elle est capable d’aimer de nouveau. Et apparemment, elle pioche la meilleure pièce du bahut. Bien qu’en apparence, j’ai bien cru qu’il allait être assez superficiel ça n’a pas été du tout le cas. Et puis, il y a Vicken qui est à la recherche constante de Lenah. C’est un cercle sans fin avec lui. Il en est amoureux et va tout faire pour la faire revenir dans le cercle.

En bref, un premier tome génial que je vous conseille vivement de lire ! Personnellement, je n’ai pas compris pourquoi je n’ai pas eu un coup de cœur, mais ça n’en est pas loin ! J’ai hâte de lire la suite !

Sagas fantastiques/SF

Hantée, Tome 1 : Les ombres de la ville – Maureen Johnson

Hantée T1

 

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 428

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé : 

A Londres, un assassin hante les rues, réveillant la légende de Jack l’Éventreur. Malgré l’omniprésence des caméras, le tueur est indétectable.

Aurora, arrivée depuis peu sur son campus, se rend compte qu’elle est la seule capable d’apercevoir son ombre.

Accompagnée d’un mystérieux jeune homme, elle plonge au plus profond des brumes de la cité pour arrêter le meurtrier avant qu’il ne récidive. A moins que son don ne fasse d’elle la prochaine victime…

Mon avis :

J’ai sorti ce livre de ma PAL dans le cadre de mon challenge avec Mathilde, et je dois dire que je l’ai adoré ! J’avais déjà beaucoup aimé Treize petites enveloppes bleues de la même auteure et franchement elle m’a encore plus conquise avec ce premier tome de cette nouvelle saga. Premier point très positif pour ce premier tome : sa couverture ! Je la trouve vraiment magnifique ! On peut dire qu’elle nous met tout de suite dans l’ambiance. La mise en page est également sublime avec les superbes ornements qui sont présents en début de chaque chapitre. Quant à l’auteure, on peut dire qu’elle m’a plus que surprise… Je ne m’attendais vraiment pas à lire ce que j’ai lu. L’intrigue est vraiment originale est vraiment bien trouvé, on ne tombe pas dans le banal, l’auteure m’a vraiment bluffée. Et puis… reprendre l’histoire de Jack l’éventreur était vraiment bien trouvé ! La plume de l’auteure est vraiment bonne et ça se lit tout seul !

Donc nous avons Aurora, dite Rory, est américaine et va entrer dans une école à Londres et bien entendu, à peine arrivée des meurtres commencent et ce sur le mode opératoire de Jack l’éventreur ! L’auteure a eu la bonne idée de nous faire passer par des chapitres du point de vue de la jeune fille et d’autres qui concernent les actions du meurtrier. L’auteure a réussi à faire monter la tension tout au long du roman, bon certes il y a quelques petits passages plus lents, mais ça ne m’a pas dérangée plus que cela. Nous n’avons pas beaucoup d’action dans ce roman… mais pour être honnête il n’y en a pas vraiment besoin. Tout se suffit à lui-même sans action réelle. Ce qui m’a surprise dans ce roman c’est que, même quand on devine ce que Rory ne sait pas encore, l’auteure arrive encore à nous surprendre ! Ce que j’ai beaucoup apprécié aussi, c’est que la romance n’est pas mise en avant pour une fois. Certes, il y en a un petit peu mais ce n’est vraiment pas important par rapport à l’histoire.

Concernant les personnages, je dois dire qu’ils sont plus qu’attachants ! J’ai adoré Aurora et cela dès le premier chapitre. Cette fille a tout pour plaire… Elle a un courage hors du commun, un sang froid hors pair. Elle ne fait pas dans la dentelle et franchement c’est une fille simple et sans manière (oui, ça fait du bien). De plus, c’est une jeune fille très intelligente. Elle ne met pas 40 pages à accepter sa situation et à comprendre ce qu’il se passe à Londres et honnêtement ça fait du bien de ne pas avoir envie de crier à une héroïne « mais atterris c’est sous ton nez ! », non ça Rory le fait toute seule. J’ai également adoré le personnage de Jazza qui est la colocataire de Rory. Elle non plus ne fait pas dans la dentelle et est très simple. J’ai beaucoup aimé son caractère et je dois dire que les petites piques qu’elle lance envers Charlotte m’ont plusieurs fois fait sourire. Jerome, quant à lui… peu développé je dois dire. On sait juste que c’est un grand fan de Jack l’éventreur et dans certains passages je l’ai d’ailleurs trouvé un peu lourd sur le sujet. D’autres personnages font leur apparition un peu plus tard dans le roman et mérite vraiment d’être connus.

En bref, un excellent roman qui est un coup de cœur pour moi tant l’atmosphère, le cadre, l’intrigue et les personnages m’ont plu ! Et je dois dire qu’avec ce que Miss Johnson nous laisse à la fin du roman, on a plus qu’envie de lire la suite ! Je ne peux donc que vous le conseiller !

Coup de ♥

Sagas fantastiques/SF

Léviathan, Tome 1 – Scott Westerfeld

Leviathan 1

 

Édition : Pocket (jeunesse)

Nombre de pages : 433

Genre : science-fiction, jeunesse

Résumé :

1914. A l’aube de la première guerre mondiale. D’un côté, les darwinistes (Anglais, français) adeptes du tout biologique et rois de la manipulation génétique. De l’autre, la civilisation ultra-mécanique, les clankers (allemands, autrichiens). La guerre éclate avec l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand. Alek, son fils, menacé lui-aussi de mort, prend la fuite sur un robot de combat bipède bardé de mitrailleuses. Il réussit à rejoindre la Suisse et se cache dans un vieux château en ruines. Pendant ce temps, la jeune écossaise Deryn Sharp, orpheline, s’habille en garçon et se fait engager dans l’Air Service (forces aériennes britanniques). Après un premier vol d’essai mouvementé aux commandes d’une méduse volante, elle rejoint l’équipage du Léviathan, sorte de baleine géante gonflée à l’hydrogène. A son bord, un chargement biologique, classé secret défense. Ils volent vers Constantinople, mais les allemands les attaquent et le Léviathan s’écrase dans les alpes. C’est là que Deryn, toujours déguisée en homme, fait la rencontre explosive d’Alek…

Mon avis :

J’ai lu ce livre grâce à Mathilde (Bo-o-M) qui l’avait lu avant moi et n’avait pas été déçue… désormais je vais lire tous les livres qu’elle adore ! Vous comprendrez donc sans difficulté que j’ai adoré ce roman ? Déjà, un gros point positif pour ce livre… La couverture ! Elle est juste sublime, et dans le roman lui-même se trouvent des illustrations plus que magnifique ! Bref, j’étais déjà conquise par cet aspect là.

C’est la première fois que je lis ce style de roman, et je dois dire que je n’ai pas été déçue. On est dans un contexte que l’on connaît, au 20e siècle à l’aube de la première guerre mondiale. Ici, l’auteur mélange passé et futur car certes on se trouve au début du 20e siècle, mais c’est un début de 20e à la pointe de la technologie. J’explique un petit peu le système, on trouve deux types de technologies : les darwinistes qui reprennent les théories de Darwin et créent des animaux et les modifient génétiquement, et les clankers qui eux créent des machines en tout genre mais n’utilisent pas comme base les animaux (je ne sais pas si c’est très claire…). Je dois dire que le style d’écriture de Scott Westerfeld nous fait tout avaler facilement ! On se retrouve vite plongé dans l’action et personnellement je n’ai pas pu décrocher de ce livre.

Concernant les personnages, on retrouve Alek, fils de l’archiduc François-Ferdinand et de sa femme, et donc Alek doit s’enfuir. Ce jeune garçon a toujours vécu dans la noblesse et se retrouve confronté à une situation dont il ne pouvait pas réellement se préparer, malgré tous les préparatifs de son père pour sa sécurité. Au début du livre, c’est un garçon fier, égocentrique, et on peut le dire d’un égoïsme à faire pleurer, mais au fur et à mesure du livre on se rend compte qu’il change et qu’il doit mettre sa fierté de côté pour survivre. Et puis, on a Deryn qui est tout l’opposé de ce cher Alek, elle vient d’une famille modeste, son frère est dans l’armée anglaise et sa mère voudrait faire d’elle une jeune fille parfaite tandis qu’elle n’a qu’un seul souhait… entrer dans l’armée, et pour se faire elle se déguisera en garçon. Ce sont deux personnages que tout oppose mais auxquels on ne peut que s’attacher.
En bref, un livre qui nous fait redécouvrir la première guerre mondiale dans un tout autre style, avec une intrigue très bien ficelée, l’imagination d’un auteur qui n’en finit pas de me surprendre, des personnages plus qu’attachants. Je dis donc… coup de cœur pour ce premier tome que je conseille à tous !

Coup de ♥

Sagas fantastiques/SF

Les chroniques de Wolf Springs, Tome 1 : Déchaînés – Debbie Viguie

Les chroniques de Wolf Springs 1

 

Édition : Milan (Macadam)

Nombre de pages : 381

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

A 16 ans, Katelyn doit quitter Los Angeles pour une région perdue du Middle West, condamnée à vivre avec un grand-père qu’elle connaît à peine. Dans une ville aux secrets étouffés, où légende et réalité se confondent. Où une jeune fille a été récemment sauvagement assassinée. Où les événements n’avaient l’air d’attendre que Katelyn pour se préparer…

Mon avis :

Ce livre a été une belle découverte ! Alors tout d’abord… petite remarque à faire sur l’objet livre en lui-même. Quelle couverture ! Je ne sais pas si une image rend aussi bien que le livre en main mais honnêtement elle est superbe ! Les pages ne sont ni trop fines ni trop épaisses et la police d’écriture est plus que correcte. En tout cas, au niveau de l’objet livre en lui-même, je dis bravo !

J’ai beaucoup aimé la plume des deux auteures et surtout… comme dans beaucoup de livres que j’adore, c’est vraiment très fluide, ça se laisse lire très facilement. J’ai lu les cent premières pages avant même de m’en rendre compte. En lisant le résumé, on peut tout de suite se rendre compte qu’on va tomber dans un coin des États-Unis où l’ambiance va être quelque peu… pensante, et cela à cause du meurtre d’une jeune fille. Concernant, la mise en place de l’intrigue, j’ai trouvé cela beaucoup trop long. Honnêtement, la première moitié du roman est lente, et le tout met du temps à se mettre en place. On pourrait vraiment avoir tendance à s’ennuyer. Mais bon, je comprends la mise en place de l’atmosphère, l’ambiance, présenter les personnages et leur histoire. Heureusement que la deuxième partie du roman se rattrape. Mais bon, les auteures voulaient sûrement garder du suspens dans la première partie, mais pour moi, rester dans le flou… c’était de trop. J’aurais préféré un peu de mouvement, quelques révélations, et comme je le disais, heureusement que la deuxième partie rattrape tout cela. On a droit à des révélations et de bonnes actions qui nous mènent à un dénouement plus que réussi de mon point de vue, et je dois dire que j’ai été agréablement surprise ! Malgré un résumé qui en disait beaucoup trop, je m’attendais à quelque chose du genre mais pas du tout de cette manière ! Et cette fin… on ne peut et ne veut que lire la suite pour savoir ce qui va se passer. On a encore des zones d’ombre que l’on voudrait élucider.

Concernant les personnages, je ne me suis pas vraiment attachée à eux. Nous suivons Kat qui arrive dans un coin paumé chez son grand-père et originaire de Los Angeles. Au départ, elle me saoulait légèrement. Trop de questions, trop de distance qu’elle met avec son grand-père et surtout elle ne veut faire aucun effort pour s’intégrer ! Tout ce qu’elle souhaite c’est retourner à LA… Honnêtement, je l’ai trouvé au départ (dans la première moitié du livre) vraiment trop centrée sur elle-même, elle manque cruellement de caractère, et se plaint vraiment tout le temps. Elle avait juste l’air du stéréotype de l’ado quoi… Mais bon, elle s’est améliorée dans la seconde partie du roman et a remonté dans mon estime. La relation qu’elle a avec son grand-père est assez intéressante : au départ, ils ne se connaissaient pratiquement pas et finissent par s’appréhender (même si je trouve que Kat abuse sur pas mal de choses). Bon je me suis peut-être attachée un tout petit peu à un personnage… Trick ! Apparemment super canon, sourire ravageur, et qui ne cache pas avoir des sentiments pour Kat, ce qui pour moi va un peu trop vite. Il a un certain sens de l’humour qui m’a fait sourire, et il a ce côté mystérieux qui lui donne beaucoup de charmes et je pense qu’il nous cache pas mal de choses… Par contre un autre garçon avec qui j’ai plus de mal, et pourtant apparemment c’est lui le plus canon. Je nomme… Justin ! Déjà, je déteste son prénom (oui rien à voir avec mon avis). C’est le cousin de Cordélia, l’amir de Kat, et pour le moment il n’est pas un personnage super développé mais il m’énerve déjà. Il nous reste un personnage : Cordélia. Je l’ai beaucoup aimé, même si je pense qu’elle ne joue pas franc-jeu tout le temps avec Kat. Et honnêtement la fin du roman, c’était vraiment trop horrible pour elle. J’ai vraiment eu de la peine quoi.

En bref… Un premier tome un peu longuet sur une bonne partie du livre, mais un dénouement du tonnerre. Même si je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages, je laisse à cette série le bénéfice du doute, et je compte bien lire le tome 2. Je pense que dans le second tome les auteures n’ont pas intérêt à se louper parce que trop de longueurs tuent les longueurs, et je pense que les lecteurs de cette série seront comme moi : besoin d’actions et de réponses ! Un bon premier tome donc mais… Résumé en quatrième de couverture à ne pas lire !

Sagas fantastiques/SF

Intuitions, Tome 1 – Rachel Ward

intuitions 1

 

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 331

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Ce don maudit la pousse à se couper du monde. Jusqu’au jour où elle rencontre Spider…

Alors qu’ils partent ensemble à la grande roue de Londres, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre au-dessus de la tête ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite.

Ils seront les seuls survivants de l’attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects traqués par la police une fois leur identité révélée par les caméras de surveillance.

Mais comment Jem peut-elle expliquer au commun des mortels les raisons de sa fugue, et surtout, comment ignorer la terrible vérité qu’elle peut lire en Spider ?

QUE FAIRE D’UN DON QUAND IL EST MAUDIT ?

Mon avis :

Je l’ai enfin lu ! Je suis bien contente de l’avoir loué et non acheté parce que j’ai été quelque peu déçue. Je m’attendais à beaucoup mieux et je crois que j’ai mis la barre un peu trop haute pour être honnête. J’ai trouvé l’idée de départ du roman vraiment excellente mais mal exploitée. Je n’ai trop adhéré à partie de la fuite qui fait tout de même 150 pages, j’ai trouvé ça long et franchement ennuyeuse par moment. Pour parler de l’histoire, la quatrième de couverture nous en dit tout de même beaucoup, l’histoire nous entraîne avec le personnage principal qu’est Jem et qui possède un don : elle voit la date de mort de tout le monde. Elle rencontrera Spider avec qui elle partira à la grande roue de Londres un après-midi, mais il y a un problème : Jem voit la même date de mort au-dessus des têtes de toutes les personnes qui l’entourent. Ils s’enfuient tous les deux du lieu mais la roue explose et ils sont recherchés par toute la police de Londres. Pour Spider, il ne lui reste pas longtemps à vivre et tout le long du roman on se demande ce qu’il va devenir et la fin m’a vraiment surprise. Par rapport au style de l’auteur, on lit le livre avec une grande facilité, mais bon c’est un livre jeunesse aussi. D’ailleurs on remarque bien que l’on a affaire à des adolescents vu le langage qu’ils utilisent que j’ai trouvé parfois exagéré.

Concernant les personnages, Jem est une fille assez renfermée jusqu’à ce qu’elle rencontre Spider. C’est un personnage que j’ai plutôt bien apprécié : elle a son caractère bien à elle. Elle n’a pas été gâtée par la vie, elle a perdu sa mère et passe d’une famille d’accueil à l’autre sans trouver de réelle stabilité. J’ai été vraiment triste pour elle a certains moments, mais à d’autres j’avais plutôt envie de lui mettre une bonne baffe surtout au vue du comportement qu’elle a avec sa famille d’accueil qui pourtant fait énormément d’efforts pour l’aimer. Concernant Spider, c’est un garçon vraiment sympathique avec un cœur énorme et on peut voir que quand il se donne c’est à fond. Par contre, pourquoi en faire un garçon paumé ? Il a une grand-mère qui l’aime et je pense qu’il ne manque pas de grand-chose mais bon… Je l’ai bien aimé, même si il a une façon de parler assez spéciale.

En bref, je sors de cette lecture avec un avis assez mitigé, je n’ai pas détesté mais pas non plus adoré. Je ne pense tout de même pas lire la suite de cette saga…

Sagas fantastiques/SF

Au-delà, Tome 1 – Tara Hudson

au-delà 1

 

Édition :  City

Nombre de pages : 347

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

La seule chose dont Amelia est certaine, c’est qu’elle est morte. Elle dérive dans un au-delà de cauchemar, sans aucun souvenir. Toutes ses tentatives pour entrer en contact avec les vivants ont échoué. Tout change quand son chemin croise celui de Joshua, un garçon qui est en train de se noyer…

Mon avis :

J’ai adoré ce livre qui m’a été offert par mon amie Lucie que je remercie encore. Pour commencer, la couverture est superbe. Elle est douce et c’est le premier point que j’adore. J’ai tout de suite adhéré à l’ambiance du livre. On devine bien vite d’après la quatrième de couverture qu’il y aura une histoire d’amour entre Amélia et Joshua (l’humain qu’elle a sauvé). Mais ce ne sera pas que cela. C’est que c’est vraiment centré sur l’histoire d’amour mais il y a aussi un gros côté surnaturel dans ce livre et c’était vraiment agréable. On comprend la nature d’Amélia et pourquoi Joshua peut la voir. La relation entre Amélia et Joshua est très belle mais elle est semée d’embûches et la pauvre fille est tiraillée par un choix qu’elle doit faire, et on peut dire qu’elle n’est pas laissée tranquille non plus par la grand-mère de Joshua. J’ai été surprise à plusieurs reprises lors de ma lecture. L’écriture de Tara Hudson est vraiment fluide, qui se laisse lire rapidement, qu’on ne veut pas lâcher, émouvant et vraiment poétique. Bref, sublime.

Concernant les personnages, les principaux sont vraiment adorables, on ne peut que s’y attacher. Amelia est douce, c’est un personnage qui progresse tout au long du récit, au départ vulnérable puis de plus en plus forte. Elle découvre au fur et à mesure son passé et c’est cela qui va la rendre plus forte. On ne peut qu’adorer ce personnage. Puis, il y a Joshua. C’est le seul humain qui peut la voir et avec qui Amelia va se lier. Je suis, comme Amelia, tombée sous le charme de Joshua dès le départ. Il a un caractère doux, ouvert, calme, indépendant de l’avis des autres (tout le contraire de sa sœur). La relation entre Amelia et Joshua s’installe petit à petit, leurs sentiments sont réellement intenses et j’ai été charmée par tant de douceur. Sinon, d’autres personnages entrent dans l’histoire, notamment la famille de Joshua. Je vais commencer par sa sœur : c’est simple, elle est vraiment superficielle. Elle peut être attachante, mais elle reste attachée à son apparence, et franchement je ne me suis guère intéressée à elle. Puis, il y a sa grand-mère ! Que dire… horrible ? Elle ne veut rien entendre, elle veut protéger à tout prix son petit-fils d’Amelia sans prendre en compte le fait qu’Amelia n’est pas malveillante. Elle est entêtée, et elle m’a pas mal énervée. Étonnamment, j’ai beaucoup aimé Eli (le méchant, oui j’ai craqué). Il paraît méchant et prêt à tout, mais au fond, c’est un être malheureux et je l’ai pris en pitié car en plus il a eu un vécu difficile.

En bref, c’est un excellent livre qui frôle le coup de cœur.