Sagas fantasy

Les chevaliers d’Émeraude, Tome 5 : L’île des lézards – Anne Robillard

Les chevaliers d'Emeraude 5

 

Édition : Michel Lafon

Nombre de pages : 407

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

N’écoutant que leur courage, les Chevaliers d’Émeraude partent au secours des femmes et des fillettes enlevées au Royaume de Cristal par les lézards et retenues prisonnières sur leur île lointaine… Wellan emmène avec lui quelques hommes et laisse les autres serviteurs d’Enkidiev de garde au royaume de Zénor. Kira fait partie de cette périlleuse expédition, de même que le Magicien de Cristal qui leur réserve une surprise extraordinaire. Pendant que ses compagnons voguent sur l’océan, Dempsey veille sur les jeunes Chevaliers et les Écuyers. Mais une nouvelle menace plane à l’horizon. Un serviteur de l’Empereur Noir, encore plus cruel que le sorcier Asbeth, surgit des flots et s’en prend aux plus vulnérables. Pris au piège, Dempsey et ses frères d’armes devront affronter seuls ce puissant ennemi. Sauront-ils protéger le continent face à ce terrible adversaire ?

Mon avis :

J’ai bien apprécié ce tome, comme les autres d’ailleurs, avec de bons éléments qui ont donné un bon coup de fouet à l’histoire. Moins d’amourettes dans celui-ci et plus d’actions !

Nous retrouvons donc nos chevaliers après la découverte de l’enlèvement des femmes du peuple d’Enkidiev. Pour pouvoir récupérer les femmes, Wellan met en place une mission sur l’île des hommes-lézards. Les chevaliers se retrouveront séparés, les femmes chevaliers resteront à Enkidiev. Seule Kira pourra être de la mission puisque ses pouvoirs seront apparemment indispensables. Dempsey, les femmes chevaliers et les écuyers resteront dans le château en ruines au royaume de Zénor. Nous suivons dnoc deux groupes en parallèle.

Comme d’habitude, l’écriture d’Anne Robillard reste fluide, facile à lire, et on dévore rapidement le roman ! Je l’ai lu plus vite que je ne l’aurais pensé d’ailleurs. Le fait que l’auteure ait fait des actions en parallèle ne permet aucun temps mort, on a en aucun cas le temps de s’ennuyer.

Au niveau des personnages, il y en a de plus en plus, et parfois, je dois bien l’avouer, je suis un peu perdue. Mais bon, la hiérarchisation des personnages est plus claire et permet de s’y retrouver un peu. Mes personnages sont toujours les mêmes, puisque malgré la masse de prénoms, on a tout de même un groupe de personnages principaux qui reviennent toujours. Wellan commence à un peu plus réfléchir de son côté et résiste à l’amour qu’il a pour la reine Fan de Shola (que je déteste de plus en plus). Il comprend que le fait de l’aimer n’était qu’un stratagème de Fan, et arrive à prendre de la distance, enfin ! Kira m’a bien fait rire dans ce tome, dans beaucoup de passages elle m’a bien fait sourire. On a aussi des jalousies longtemps cachées qui surgissent. En effet, Santo fait une révélationà Wellan concernant sa femme… Le côté amitié, solidarité, et le courage sont toujours bien présents dans ce tome. J’ai également apprécié les passages avec les enfants : Lassa et Liam, qui semble-t-il au vu de leur âge, noue une véritable amitié.

Je suis pratiquement à la moitié de la saga, et je comprends beaucoup mieux l’ordre et le rôle de chacun dans la défense d’Enkidiev. J’ai donc hâte de lire la suite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s