Fantastiques

La fille de sang et de larmes – Jonathan Brychcy

La fille de sang et de larmes

 

Édition : Auto édition

Nombre de pages : Ebook

Genre : drame, fantastique

Résumé :

Evy Williams. Belle et charmante adolescente fraîchement débarquée au lycée de la ville portuaire de Reaper’s Hill, et qui ne cesse d’attirer irrésistiblement le regard de ses camarades de classe. Rien qu’un simple claquement de doigts lui suffirait pour tous les faire se prosterner à ses pieds. Alors pourquoi ses yeux gris n’ont-ils d’égard que pour ce groupe d’amis de longue date ? Sans doute ne recherche-t-elle que leur amitié ? Elle qui semble si solitaire et réservée… Mais lorsque des événements étranges, voir surnaturels, se mettent à dévaster la ville et ses habitants, ces neuf adolescents vont devoir se résoudre à croire à l’impossible et au fait qu’Evy n’est peut-être pas aussi innocente qu’elle le laisse paraître. Et alors que les portes d’un nouveau monde s’ouvrent devant eux, leur seule chance de salut semble résider dans des questions sans réponse. Qui est-elle réellement ? Pourquoi est-elle si déterminée à faire de leur vie un enfer ? Et plus important encore, comment feront-ils pour la tuer avant qu’elle ne réduise leur ville et tous ceux qui leur sont chers en cendres ? Emportés dans une spirale de violence et de douleurs, ils vont bien vite découvrir que la fille de sang et de larmes n’est pas la seule à avoir de sombres secrets… Bienvenue à Reaper’s Hill.

Mon avis : 

Tout d’abord, je tiens à remercier Livraddict et l’auteur, Jonathan Brychcy (très sympathiques d’ailleurs !), pour ce partenariat qui a été une réelle découverte. Non seulement une découverte parce que c’est un livre récent, mais en plus une découverte du genre. Je peux dire que e roman a frôlé le coup de cœur, et frôlé à cause des fautes d’orthographe et de grammaire qui m’ont dérangées. Mais ! Honnêtement, l’histoire juste un mot : WAOUH !

D’ailleurs pour l’histoire, nous retrouvons 9 adolescents, une bande d’amis qui sont ensemble tout le temps. Et une fille qui vient de débarquer : Evy Williams. Et très vite, des choses étranges se passent. Des gens meurent, et les neuf amis se font persécuter… et menacer de mort. Combien en restera-t-il sur les neuf à la fin ?

Alors… débutons par l’écriture de l’auteur. Je ne m’attendais pas du tout à cela en réalité. On ne s’ennuie absolument pas dans ce roman, d’ailleurs on n’en a vraiment pas le temps. L’écriture est fluide et se laisse lire très facilement et on peut dire que M. Brychcy ne manque pas d’imagination ! L’auteur a réussi à me faire passer par différentes émotions : la tristesse, mais surtout de la peur. Mon dieu… je lisais le livre le soir, j’avais du mal à m’endormir. Dans certains passages, j’avais des frissons et mes cheveux qui se dressaient limite sur ma tête, et je peux dire que c’est bien la première fois qu’une chose pareille m’arrive ! Ce qu’il y a également de très positif dans ce roman est l’action. On n’a réellement pas le temps de s’ennuyer, on passe d’une action à l’autre tout en sachant la menace qui plane sur la tête de ces adolescents et franchement j’ai eu peur pour eux… Attendre que la menace qu’on leur a servi soit mise à exécution. Ce qu’il y a également de très positif dans ce roman sont les personnages. L’auteur n’en émet aucun. On ne reste pas centré sur un personnage ou deux en particuliers, tous sont passés en revue et c’était vraiment bien.

En parlant des personnages, on s’attache à eux très facilement. Nous avons donc neuf adolescents au départ : Ryan, Heather, Jennifer, Caroline, Marc, Ethan, Kenny, Bonnie et Valérie. Ryan est un personnage qui m’a beaucoup touché. Il n’a pas une vie facile, il a perdu sa mère et depuis il s’occupe seul de son petit frère car son père est devenu alcoolique et ne prêche plus que par dieu, qu’il prend d’ailleurs comme excuse pour son alcoolisme. C’est le meilleur ami de Jennifer dont il est amoureux mais à sens unique. Bref, loin d’avoir une vie très simple. Heather est la petite sœur de Jennifer. Elle a vécu un véritable traumatisme et ne sait que tardivement ce qui lui est arrivé ce qui m’a permis de faire pas mal d’hypothèses jusqu’à connaître le fin mot de l’histoire. On peut dire que c’est une fille intelligente qui a compris bien vite le petit jeu d’Evy sans avoir eu le courage d’en parler à ses amis de peur d’être prise pour une folle, mais au final sans avoir eu à leur dire, ils s’en sont vite rendu compte. Quant à Jennifer, la sœur aînée, je l’adore ! On peut dire qu’elle a une grande gueule, je ne trouve pas d’autre expression. Elle protège sa sœur coûte que coûte et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Par contre, concernant Ryan, on peut dire qu’elle a de véritables œillères. Puis nous avons notre couple, Caroline et Ethan. Au départ, je les trouvais assez superficiels, qui ne pensaient qu’au sexe mais au final, je m’y suis attachée. Ils se sont donnée d’un comme un accord d’être un couple libertin, mais au final on se rend vite compte que ça ne plaît pas à Caroline, et Marc qui paraît être un peu le mec superficiel et sans cervelle est en fait un être sensible et fou amoureux, bref au final je l’adorais celui-là. Ethan est quant à lui, celui qui prend les décisions, qui protège tout le monde et surtout Heather qui est sa petite-amie. Je l’ai beaucoup aimé ce personnage, j’ai trouvé qu’il avait réellement la bonne place dans ce roman. Kenny est celui pour lequel je me suis le moins attachée. On comprend bien vite ce n’est pas un jeune homme bien dans sa vie. Il a le moral à zéro et a également subi un traumatisme, et non des moindres. Il a été meurtri par la vie et n’arrive pas à s’en remettre. Et il nous reste les jumelles : Valérie et Bonnie. Deux filles que j’ai également beaucoup aimées, excentriques, fan de sorcellerie… bref, des caractères que j’ai beaucoup aimés. Quelque peu fouineuses sur les bords. Et il y a Evy… dont on comprend bien vite le manège et qui fait franchement flipper ! Une folle furieuse qui veut tuer ses neufs amis par pure vengeance et par jeu…

Pour conclure, une super lecture que je vous conseille plus que fortement ! Cet auteur m’a conquise !

Publicités
Fantastiques

Petites cuisines du diable – Poppy Z. Brite

Petite cuisine du diable

 

Édition : Au diable Vauvert

Nombre de pages : 275

Genre : nouvelles, fantastique

Résumé :

En quatorze nouvelles, Poppy Z. Brite ouvre de nouvelles voies dans l’exploration de quatorze nouvelles de l’inquiétante étrangeté de nos territoires familiers. On y croise le diable et son chat géant emprunté à Boulgakov, un médecin légiste fin gourmet, un chef génial et dément qui ne supporte pas que l’on critique sa carte des fromages.

Mon avis :

J’ai été ravie d’avoir eu ce livre en cadeau par ma chère Lucie, je collectionne les Poppy Z. Brite en fait. Et franchement, sa plume m’avait réellement manquée. Cette critique risque d’être courte parce que ce livre est en fait un recueil de 14 nouvelles, et je ne compte pas faire un avis pour chacune d’elle.

J’ai retrouvé dans ce recueil tout le talent de cette auteure, toute son authenticité, tout ce qui fait d’elle une auteure à part. Son étrangeté, et parfois, la brutalité de son écriture donne un mélange qui fait que soit l’on aime, soit on déteste. Je ne pense pas qu’un juste milieu existe. L’étrangeté est maîtresse dans ce recueil (comme dans tous ces autres romans) mais ici Miss Brite met en avant la gastronomie ! Dans ces 14 nouvelles, nous retrouvons un diable et son chat géant venus faire le carnaval de la Nouvelle-Orléans, un médecin légiste fin gourmet qui ressuscitera son cuisinier fétiche… bref, du Poppy Z. Brite dans toute sa splendeur ! Un mélange explosif entre nourriture étrange, magie noire, ambiance morbide, secret et homosexualité. Moi je dis oui ! Beaucoup de gens qui lisent du PzB le trouve moins bon que les précédents parce qu’ils ne retrouvent pas l’ambiance des livres précédents, moi je trouve que c’est ce qui fait tout son charme.

Je m’explique… ce livre a une histoire bien particulière. L’auteure était dans une phase où elle ne voulait plus écrire, ce livre et ses idées l’ont remise en selle et c’est un renouveau qui apparaît. Alors oui, il peut moins plaire, mais moi c’est justement le fait que l’auteure veuille changer d’univers, l’autre disons qu’elle l’a déjà bien exploré et qu’elle en a fait le tour mais elle reste toujours à la Nouvelle-Orléans que je commence à bien connaître. Mon rêve serait de découvrir cette ville étrange pour comprendre et voir tout ce que cette auteure a cherché à nous montrer.

En bref, ce livre a été pour moi un nouveau gros coup de cœur pour cette auteure qui est mon auteure fétiche et qui, je pense, mérite d’être beaucoup plus connue que cela. Donc si vous avez l’estomac bien accroché, que l’horreur ne vous effraie pas, que l’homosexualité ne vous dérange pas… Qu’est-ce que vous attendez ? Foncez !

Coup de ♥

Fantastiques

Marina – Carlos Ruiz Zafon

Marina

 

Édition : Robert Laffont

Nombre de pages : 301

Genre : contemporain, fantastique

Résumé :

Dans la Barcelone des années 1980, Oscar, quinze ans, a l’habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l’une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l’énigme d’une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s’y recueillir ? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale ? S’égarant dans les entrailles d’une terrifiante cité souterraine, s’enfonçant dans les coulisses d’un inquiétant théâtre désaffecté, Oscar et Marina réveillent les protagonistes d’une tragédie vieille de plusieurs décennies.

Mon avis :

J’ai eu l’occasion de lire ce livre grâce à un livre voyageur. Je n’ai pas hésité une seule seconde à m’inscrire pour ce livre voyageur, puisque j’avais adoré L’ombre du vent et Le jeu de l’ange de cet auteur, et ils ont été de véritables coups de cœur ! J’ai commencé cette lecture avec une petite boule au ventre… Est-ce que je vais aimer ? J’ai commencer les 20 premières pages et c’était parti ! Mes attentes n’ont pas été déçues en refermant ce livre. On retrouve bien la plume unique de l’auteur, qui fait que quand on le commence on ne lâche plus. Par rapport aux deux romans précédents, on est clairement plus dans du fantastique cette fois-ci, mais je dois bien avouer que ça ne pas déplu. On retrouve toujours la même atmosphère chez Zafon, une ambiance un peu lourde dans la brume de Barcelone que je commence à bien connaître grâce à lui. L’action a été un peu longue à se mettre en place mais on en apprend beaucoup sur les personnages et j’ai beaucoup apprécié cela. Concernant le livre en lui-même par rapport aux deux précédents, ce n’est pas un coup de cœur, mais j’ai tout de même adoré ma lecture. Le livre est plus court et est beaucoup moins ésotérique que dans L’ombre du vent ou Le jeu de l’ange. C’est l’un des premiers livres de l’auteur, me semble-t-il, donc je pense qu’il a forcément dû améliorer son écriture depuis, mais je l’ai tout de même dévoré.

Concernant les personnages, ils ne peuvent être qu’attachants, les gentils comme les méchants. On les suit tout au long de leur périple et tout au long de leur amitié. On ne peut que s’y attacher. Oscar Drai est un garçon plus qu’attachant, il est touchant et il aime réellement Marina. C’est un garçon qui ne manque vraiment pas de courage et qui fait tout pour percer le mystère de l’enquête qu’il mène avec son amie. Marina, quant à elle, est une fille espiègle je trouve, franche qui n’hésite pas à dire les choses. Elle est vraiment spéciale et c’est cela qui fait son charme, mais je ne m’attendais vraiment pas à une fin comme cela à son sujet, j’ai réellement eu envie de pleurer. German, le père de Marina, est un homme plein de surprises, et qui est vraiment intéressant. Il a toujours beaucoup de choses à raconter et ne manque pas de connaissances. Il adopte très vite Oscar, et ces trois là forment un trio pratiquement inséparable. Concernant les méchants, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir de l’empathie. Lisez le livre et vous ne pourrez que comprendre ce que je veux dire par là.

En bref, encore un livre de cet auteur que j’ai adoré ! L’ambiance est certes glauque, parfois flippante mais tellement addictive !

Fantastiques

Contes de la fée verte – Poppy Z. Brite

Contes de la fée verte

 

Édition : Folio SF

Nombre de pages : 265

Genre : nouvelles, fantastique

Résumé :

Que se passe-t-il lorsque deux frères siamois séparés à la naissance n’ont qu’un seul souhait : redevenir un ? Quand chaque apparition d’un chanteur de rock s’accompagne d’un drame ? Quand un entrepreneur de pompes funèbres du quartier de Chinatown vous charge de surveiller un cadavre ? Et quand vous vous perdez dans Calcutta livrée aux morts-vivants ?

Mon avis :

Que de retrouvailles encore une fois avec mon auteure fétiche ! Tout son talent est encore une fois montré dans ce recueil de nouvelles, qui comme d’habitude, n’est pas conseillé à tout le monde. Drogue, sexe, relations homosexuelles, gothiques, sang et alcool sont les principaux ingrédients des nouvelles de Miss Brite. Nous avons un recueil de douze nouvelles, qui sont bien entendues toutes différentes mais qui se rejoignent dans leur manière d’être : leur univers très glauque. Je n’ai rien à reprocher à l’auteure, hormis peut-être le fait que beaucoup de personnes ne peuvent pas supporter ses textes dû à son écriture crue le plus souvent, dérangeante pour beaucoup, frappante. En ce qui concerne les textes eux-mêmes, on retrouve les lieux préférés de l’auteure : la Nouvelle-Orléans ainsi que le bon « vieux-carré » que j’ai adoré retrouvé ! Mais cette fois-ci elle nous emmène également à New-York jusqu’à Calcutta. Je ne pourrais pas parler de tous les personnages mais nous retrouvons Steve et Ghost pour mon plus grand plaisir. J’ai eu un sourire énorme en voyant les noms écrits sur le papier. C’est à chaque fois un grand plaisir de retrouver ce duo. Je vais faire un petit topos des douze nouvelles :

Anges : On retrouve Steve et Ghost qui rencontre, lors d’une panne, deux frères siamois qui ne veulent faire qu’un.

Conte géorgien : Quatre amis qui vivent dans une église, chacun ayant un don pour quelque chose (peinture, musique ou autre).

Sa bouche aura le goût de la fée verte : deux jeunes hommes s’ennuient dans la vie, et ne trouve comme meilleur divertissement que de piller des tombes…

Musique en option pour voix et piano : un petit garçon se fait agresser en sortant de la bibliothèque tard le soir, plus tard il devient chanteur et sa voix provoque des drames…

Xénophobie : quand deux « amis » se promènent dans Chinatown et que le narrateur voudrait vendre Robert à des chinois peu scrupuleux, ils rencontrent un croque-mort voulant sortir avec des amis, et leur demande un service… surveiller le corps d’une morte le temps qu’il sorte…

La sixième sentinelle : Rosalie a un passé mystérieux et cohabite avec un fantôme qui veut tout savoir sur elle…

Disparu : deux jeunes hommes sont mis en avant dans cette nouvelle, l’un des deux vit au-dessus d’une boutique d’une sorcière qui conserve un cadavre dans un cercueil en verre…

Traces de pas dans l’eau : Dru a des dons mystérieux, il rencontre Ninive qui veut retrouver son frère jumeau mort il y a trois années de cela…

Prise de tête à New-York : on retrouve encore Steve et Ghost qui arrivent à New-York pour un concert, ils se perdent quelque peu dans cette grande ville, et ils vont avoir bien des surprises…

Calcutta, seigneur des nerfs : le narrateur retourne dans sa ville natale désormais habitée également par des morts-vivants…

Paternité : un père voue une adoration pour son fils jusqu’à un certain noël où tout bascule.

Cendres du souvenir, poussière du désir : un couple qui bat de l’aile car la femme couche avec le meilleur ami de son petit-ami, le petit-ami est de plus en plus jaloux…

J’ai adoré toutes ces nouvelles, certaines que j’ai aimé beaucoup plus que d’autres. J’aime beaucoup l’étroitesse de la sensualité et de la mort. Comment on se retrouve avec la mort sans que cela soit effrayant mais tout au contraire enivrant. J’ai encore une fois été absorbée par cette lecture, et j’aimerai beaucoup visiter la Nouvelle-Orléans pour me représenter les lieux.

Coup de ♥

Fantastiques

Self made man – Poppy Z. Brite

Self made man

 

Édition : Au diable Vauvert

Nombre de pages : 252

Genre : Nouvelles, fantastique

Résumé :

Hanté par les enfants de la nuit et les exclus du rêve américain, imprégné de rock et de culture gothique, ce recueil aux multiples facettes serpente du fantastique morbide à la littérature criminelle, de l’histoire au conte de fée, explore les amours homosexuelles, décline les représentations modernes des démons… En douze nouvelles, une introduction au talent et au pouvoir subversif de l’auteur du Corps exquis.

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver mon auteure fétiche ! Oui, elle écrit du trash, gore, des histoires gays, beaucoup de gens n’accrochent pas… moi j’adore. De toute façon, cette auteure soit on adore, soit on déteste, je ne pense pas que le juste milieu soit possible. J’ai adoré ce recueil qui est encore une fois pour moi un coup de cœur ! J’adore la plume de l’auteure, sa façon de mener son histoire. J’adore la plume de l’auteure, sa façon de mener son histoire. Certains personnages sont issus des histoires de Poppy, de ses romans et quel plaisir de retrouver Ghost et Steve qui sont dans Âmes perdues ! Chaque nouvelle nous balade pour nous montrer les diverses perversités humaines. On est transporté facilement dans ses récits tordus et sombres. Les scènes sont crues et il y a des scènes de sexe gay vraiment explicites (je préviens). Je veux bien accorder que ça peut choquer mais je pense que c’est ce que recherche l’auteure. Personnellement ça ne m’atteint pas, et je pense être carrément pas normale du coup. Je suis conquise depuis longtemps par la plume de l’auteure et ses types de récits mais je conviens que ce n’est pas pour tout public et que tout le monde ne peut pas apprécier.

Coup de ♥

Fantastiques

Forgotten – Cat Patrick

forgotten

 

Édition : La Martinière

Nombre de pages : 296

Genre : Fantastique

Résumé :

Chaque nuit, la mémoire de Lili Lane s’efface. A son réveil, tout ce qu’il reste est un petit mot, écrit de sa main, lui relatant les événements de sa journée précédente. La vie de cette jeune fille de 16 ans est rythmée grâce à ces petits papiers, par le lycée et par son petit ami dont elle oublie chaque jour le nom. Lili Lane est hantée par des cauchemars d’un passé qu’elle ne comprend pas et par des visions de l’avenir qui l’effraient. Y aurait-il un lien entre toutes ces visions ?

Lorsqu’elle découvre que Luke, son petit ami, en sait plus long qu’il ne le dit et que sa meilleure amie court un danger que seul son étrange don de voyance lui permet de combattre, Lili réalise qu’il est temps pour elle d’en apprendre un peu plus sur son passé… pour ne pas mettre son propre avenir en péril.

En démêlant tous les indices, flashbacks et visions toujours plus troublantes, Lili Lane verra peu à peu surgir l’image d’une tombe. Quel est donc cet être cher qui a disparu ? Parviendra-t-elle, au fil de son enquête, à découvrir l’origine de son traumatisme, à savoir qui elle est et vivre normalement ? Pour cela, il lui faudra mener l’enquête jusqu’au bout.

Mon avis :

Un petit coup de cœur pour ce roman qui m’a vraiment touchée. On est plongé dans une intrigue mystérieuse au cœur de la vie de Lili, et moi, en tant que lectrice, j’ai personnellement tout fait pour comprendre jusqu’à ce que ce soit révélé (d’ailleurs j’avais presque deviné). J’ai beaucoup aimé le personnage de Lili, qui vit grâce à ses notes. Elle est touchante et vraiment combative. Malgré tout ce qui arrive, elle ne se laisse pas abattre, j’aime beaucoup son caractère. Le personnage de Luke m’a beaucoup plus également : doux, patient, intentionné, et surtout il supporte que tous les matins sa petite amie ne se souvienne pas de lui. J’ai beaucoup aimé le côté « enquête » de ce roman. En effet, dans les visions que Lili fait, elle voit sans cesse une tombe, elle va essayer de découvrir à qui elle appartient. Cette enquête a été pour moi vraiment plaisante. J’ai lu ce livre en une journée tellement j’ai été prise dedans, seulement j’aurais tellement voulu qu’elle retrouve la mémoire à la fin ! Pour les personnages, l’intrigue et l’addiction pour ce roman, je le classe coup de cœur.

Coup de ♥

Fantastiques

Âmes perdues – Poppy Z. Brite

Âmes perdues

Édition : Folio (SF)

Nombre de pages : 492

Genre : Fantastique

Résumé :

A quinze ans, Nothing, adolescent rebelle et mal dans sa peau, s’enfuit de chez ses parents. Sa route croise celle des Lost Souls, créatures étranges, vêtues de noir, qui boivent une liqueur au goût de sang. Insatiables, sensuels, sauvages, ce sont des prédateurs sans loi qui n’obéissent qu’à leurs instincts. Avec Molochai, Twig et Zillah, Nothing part en quête d’amour, de sexe et de violence au son de longs riffs lancinants dans les boîtes punk de la Nouvelle-Orléans, et découvre la vérité sur ses origines…

Mon avis :

Alors… Sanglant, glauque, érotique, et magnifique. Oui, je le définirai comme ça. Ce livre est mon bébé. Je le considère comme mon trésor dans ma bibliothèque. Il vaut le coup d’être lu, si comme moi vous aimez les choses bizarres et trash.

Coup de ♥