Sagas romance

Emmi et Leo, Tome 1 : Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer

Quand souffle le vent du nord

 

Édition : Le livre de poche

Nombre de pages : 348

Genre : romance, contemporain

Résumé :

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour pourtant – enfin ! -, ils se décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Mon avis :

J’ai été soufflée par ce vent du Nord dites-moi. Quel livre ! L’échange de mails était vraiment original. J’ai trouvé le livre vraiment entraînant, on a une succession de mails dans un rythme effréné qui fait qu’on ne s’arrête jamais ! J’ai beaucoup aimé la manière dont les deux protagonistes font connaissance, comment ils se découvrent, et je peux dire que ça m’a bien fait rire d’autant plus que je me suis quelque peu retrouvée dans cette lecture, puisque j’ai moi-même connu mon petit-ami sur internet et par mail de surcroît ! Au début, nous avons des mails plein d’humour, puis peu à peu ils apprennent à se connaître. Emmi et Léo cherchent à savoir qui se cachent derrière l’écran, et au fur et à mesure nous avons des mails plus sérieux, effleurant la drague ouverte… et à la limite des déclarations d’amour. Mais plus j’avançais dans ce roman, plus je sentais que les protagonistes étaient comme « prisonniers » de leur correspondance, ils ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. Au point, qu’Emmi délaisse famille et mari. J’avoue avoir bien ri à certains passages. J’ai beaucoup aimé Emmi, qui je pense, se rend compte qu’elle aime son mari mais qu’elle rêve aussi d’un ailleurs, et Léo qui quand il est ivre à la langue qui se délit. Mais je me suis rendu compte qu’avec ce style de lecture, on apprend que ce que l’auteur veut bien nous faire découvrir, et en vérité on ne sait pas grand-chose sur ces deux personnages, et cela a été un peu frustrant. Mais on s’y fait. Et j’arrive à la fin… j’ai eu juste l’envie de hurler ! Ce qui prouve à quel point j’ai été addict à livre, et honnêtement, j’ai été vraiment secouée, soufflée par cette fin ! Je compte lire le deuxième parce que je ne peux pas ne pas savoir la suite ! Un gros coup de cœur pour ce livre.

Coup de ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s