Sagas fantastiques/SF

Le miroir aux vampires, Tome 1 – Fabien Clavel

Le miroir aux vampires 1

 

Édition : Baam!

Nombre de pages : 447

Genre : fantastique, jeunesse

Résumé :

« Bérénice,
Ca y est, j’ai fait ma dernière rentrée à Augustin-Thierry, en internat cette fois. Rien de changé dans ce lycée : Cerise la peste et ses sous-fifres qui font baver les garçons, un beau gosse qui se prend pour Brad Pitt et quelques nouveaux. Parmi eux, il y a Nora, avec qui je partage ma chambre. Il y a aussi Léo. Je ne l’avais pas remarqué au début mais je crois qu’en fait il me plaît bien. Mais ce n’est pas pour ça que je t’écris… Écoute, Béré, il se passe des choses étranges dans ce bahut…On a incendié le foyer, je crois avoir une idée du responsable, mais je ne peux rien dire. Depuis, la sécurité a été renforcée et le lycée est en train de devenir une prison. Et moi, j’ai comme des apparitions, des sensations bizarres. Je t’ai parlé de Nora. Et bien, je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose m’attire chez elle. Je me sens vraiment bien que lorsqu’elle est près de moi. Et ce n’est pas tout : il y a ce miroir dans notre chambre d’internat. Parfois, j’ai l’impression qu’il y a une connexion entre lui et moi. Tu crois que je suis vraiment dingue? »

Mon avis :

J’ai un avis plutôt positif sur ce livre. Ce roman est comme un journal intime que tient Léa, une lycéenne. En fait, c’est comme si elle écrivait à sa sœur, et entre les lettres on a une page du blog de « Cherry92 » qui est, selon moi, vraisemblablement une vraie peste. On voit tout par les yeux de Léa et donc on a sa vision des choses. On va la suivre pendant toute son année scolaire, avec les autres élèves, les profs, et la relation qu’elle avec son père et qui n’est pas des plus merveilleuses. Il se passe des choses étranges dans ce lycée et l’auteur laisse planer une sorte de mystère. En réalité, il ne se passe pas grand-chose dans ce lycée, mais le personnage de Léa est tellement intéressant qu’on en devient vite accro. L’histoire en elle-même était vraiment intéressante. L’histoire ne contient pas énormément d’actions je dois dire, on a quelques rebondissements sans grandes vagues. On a une atmosphère vraiment très pesante sur ce lycée. On a l’impression que c’est une véritable forteresse et personne ne fait rien, et se rend compte de rien, sauf bien entendu notre héroïne. Et puis, dans sa chambre, il y a un miroir vraiment étrange qui lui procure de drôles de sensations dès qu’elle touche. Durant, une bonne partie du livre l’auteur nous dévoile beaucoup d’indices, et je dois dire que j’ai vite deviné qui était derrière toute cette histoire et qui voulait faire du mal aux élèves. C’était assez prévisible mais ça ne m’a pas plus dérangée que cela. L’auteur a su me donner envie de continuer à lire grâce à cette histoire sur ces vampires assez particuliers, oubliez de suite les vampires au charme envoûtant, les vampires dans ce roman ne ressemble pas du tout à ça. L’auteur a une jolie écriture assez particulière, mais je voulais essayer et j’ai vu. J’ai plutôt bien aimé dans l’ensemble, même si il m’a fallu à peu près cinquante pages pour m’habituer au journal.

Concernant les personnages, Léa, notre héroïne, a 17 ans. Elle adore être différente des autres, elle est studieuse, travaille énormément pour son bac et décompresse en faisant du sport, mais c’est également une des rares filles intelligentes qui voit que quelque chose close dans ce lycée, qu’il y a un problème. Elle va faire le lien entre pas mal de choses pour essayer de découvrir la vérité. J’ai beaucoup aimé son caractère téméraire, et son courage, mais également le fait que ce soit une amie fidèle comme beaucoup aimerait avoir. Ensuite, nous avons Nora, la coloc’ de Léa. C’est une fille assez mystérieuse, et on en sait très peu sur elle en fait. On le découvre vraiment qu’au milieu du livre et ça m’a fait un bien fou de savoir enfin. Mais elle est vraiment intéressante et attachante. Il y a également Cherry92, de son petit prénom : Cerise que j’ai particulièrement haï. La gosse de riche pourrie gâtée par excellence. On ne peut que la détester. Mais bon, les pages de blog avec ses fautes d’orthographe m’ont bien fait sourire.

Pour conclure, la fin du livre m’a un peu laissée sur ma faim. Le livre s’est terminé trop vite à mon goût. Par contre, un point positif : la mythologie sur les vampires que j’ai beaucoup apprécié. Je ressors donc avec un avis plutôt positif sur cette lecture. J’attends de voir ce que donnera le tome 2.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s