Sagas historiques

Le bal des poignards, Tome 2 : Le couteau de Ravaillac – Juliette Benzoni

Le bal des poignards 2

 

Édition : Plon

Nombre de pages : 430

Genre : historique, romance

Résumé :

En dépit des lourdes menaces qui pèsent sur son union avec Lorenza, Thomas de Courcy n’a aucune intention de renoncer à la jeune femme. Leur mariage donne lieu à une belle fête à peine troublée par l’ordre donné au marié par le roi – un piège ? – de le rejoindre immédiatement… Et, dans les bras fougueux de Thomas, passionnément épris, Lorenza, émerveillée, découvre enfin l’amour.
Après quelques jours de bonheur absolu, le couple doit, hélas, revenir à la réalité. La guerre est sur le point d’éclater. Henri IV s’apprête à la faire pour les beaux yeux de sa passion du moment, la jeune Charlotte de Montmorency que son mari, Condé, a emmenée aux Pays-Bas.
Trois gentilshommes – dont Thomas ! – ont pour mission d’enlever la gente dame avant que les troupes françaises n’attaquent Bruxelles. A Paris, on prépare le couronnement de Marie de Médicis auquel le roi a consenti malgré les sombres pressentiments qu’il suscite : un étrange homme roux, vêtu de vert, que Lorenza a croisé, erre déjà en ville…
Le lendemain du sacre de sa femme, Henri IV est assassiné. Le couteau de Ravaillac, en ôtant la vie au souverain, a-t-il détruit aussi le bonheur de Lorenza et de Thomas ?

Mon avis :

Que de plaisir ! J’étais vraiment contente de me replonger dans l’univers de Lorenza ! Première page, on a l’impression de ne pas avoir quitté le tome 1. En fait, c’est un peu pour ça que j’ai enchaîné les deux tomes. On retrouve une Lorenza rayonnante, remplie d’amour pour le beau Thomas, qui m’a plu de plus en plus au fur et à mesure de l’histoire. Quelle idylle ! On a beaucoup plus d’action dans ce tome : les menaces qui pèsent sur le roi, celui-ci ne les écoute pas et qui finalement se fait tuer par Ravaillac. Pour la pauvre Lorenza, il n’y a pas de répit non plus, à peine mariée les menaces tombent déjà sur le couple, et déjà ils devront se séparer. On a la reine Marie de Médicis encore plus présente dans ce tome… Horreur ! Elle a tout de même un rôle important : elle met un bordel monstre à la mort de son mari. Beaucoup de choses se passent, y compris la disparition de Thomas, jusqu’à la fin j’ai cru désespérer avec ce roman… Mort ou non ? J’ai eu beau faire, ça taraude le cerveau. Fort heureusement, Honoria n’est plus présente dans ce tome. Et on rencontre d’autres personnages fort sympathiques : le Baron Hubert de Courcy, pour qui j’avais réellement un attachement. Il est tête de mule, adore ses plantes, et a un caractère en or et le cœur avec, ainsi que sa sœur, Clarisse de Courcy, qui est vraiment adorable et qui considère Thomas comme son propre fils. Ils ont tous deux adoptés Lorenza. On a aussi un personnage bien connu qui est apparu : la reine Margot ! Et oui, je ne m’attendais pas à la voir… J’ai été agréablement surprise. Dans ce roman, j’avoue que c’est l’amour qui se développe entre Lorenza et thomas qui m’a le plus plu. C’était vraiment beau et émouvant. Bref, j’ai été vraiment absorbée par l’histoire. Je l’ai lu en une matinée. J’ ai vraiment été agréablement surprise par cette auteure et j’aime beaucoup son style d’écriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s