Sagas dystopiques

La déclaration, Tome 2 : La Résistance : L’histoire de Peter – Gemma Malley

La déclaration 2

 

Édition : Naïve

Nombre de pages : 414

Genre : dystopie, science-fiction, jeunesse

Résumé :

Peter contempla Anna un moment et se remémora la certitude qui était la sienne, quand il l’avait rencontrée, que les Surplus étaient un Fardeau pour Mère Nature, qu’il était de leur devoir de travailler dur, de servir la population Légale et de payer pour la Souillure de leur existence. Il lui pencha le front pour y déposer un baiser. «Nous vieillirons ensemble, murmura-t-il en caressant ses cheveux. Avec des rides, des enfants. Et nous détruirons la Longévité, aussi. Je te le promets.»

Angleterre, 2150.
La mort n’existe plus. Les hommes vivent à l’ère de la Longévité : pas de morts… mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n’auraient jamais dû naître. Parce qu’une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu’il menace leurs rêves, ils ont décidé d’entrer en lutte. Pour sa suppression.

Au sein du Réseau souterrain, la résistance s’organise : Peter a pour mission d’infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma… dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s’en mêlent, tout se complique…

La Résistance est la suite de La Déclaration, L’Histoire d’Anna (naïve, 2007), le premier roman de Gemma Malley. L’Histoire de Peter – personnage terriblement attachant – donne lieu à un récit haletant, qui aborde des questions essentielles. Que devient une société qui refuse la mort ?

Mon avis : 

J’ai lu La résistance, l’histoire d’Anna et j’avais beaucoup aimé, ça a été même un coup de cœur donc j’étais bien contente de trouver ce tome 2 à la médiathèque pour pouvoir continuer la trilogie. J’ai été ravie de me replonger dans ce monde dystopique de la longévité et de retrouver ces personnages tellement intéressants. Dans ce tome, on retrouve Peter (le compagnon d’Anna) qui doit très bientôt signer la Déclaration mais Peter fait parti de la Résistance au sein du Réseau Souterrain où tout s’organise. Peter va devoir infiltrer le laboratoire (Pincent Pharma) de son grand-père qui n’est autre que l’inventeur des pilules de longévité.

J’ai trouvé ce tome excellent, ça n’a pas été un coup de cœur, mais excellent tout de même. Dans ce tome, on découvre toute l’horreur de la longévité. Tout ce que les gens ne savent pas : les expériences, la véritable raison de sa création. Le style de l’auteure reste égal à lui-même : percutant et efficace. Les pages se tournent rapidement et on lit le livre vraiment trop rapidement.

Concernant les personnages, ils sont bouleversants. Anna et Peter sont dans Résistance avec le Réseau Souterrain. On ne voit pas énormément Anna dans ce tome car elle n’en est pas le personnage principal. Concernant Peter, il débute sa mission sans le moindre doute, il ne signera pas la Déclaration et restera libre, fondateur avec Anna de la nouvelle génération. Mais Peter est un être sensible et il se met à douter de ce qu’on lui raconte et a du mal à distinguer le faux du vrai. C’est un garçon très intelligent, mais on se sert tellement de lui qu’à force il ne sait plus où il en est. Tout ce qui compte pour lui c’est Anna et le petit frère de cette dernière. J’ai adoré ce personnage, je l’aimais déjà beaucoup dans le premier tome mais là d’autant plus. Concernant Anna, même si on ne la voit pas beaucoup j’ai encore une fois adoré son caractère. Elle ne se laisse pas abattre et même si Peter doute, elle reste campée sur ses positions : elle ne signera pas la Déclaration peu importe ce qui arrive. Enfin, il nous reste Richard Pincent que l’on ne peut que détester. Il ne crée pas les pilules de longévité pour le bien des gens mais pour, au contraire, s’enrichir et répondre, non pas aux besoins médicaux, mais à l’égoïsme des gens qui ne supportent pas les jeunes qui leur font peur. Il est manipulateur et va beaucoup trop loin dans ses actions pour arriver à ses buts, ça en est même choquant.

En bref, un excellent roman que j’ai adoré ! Un tome qui aborde des questions essentielles sur la vie, et l’égoïsme épouvantable que les gens peuvent montrer pour survivre, des personnes qui ont peur d’affronter la mort. Mais ce n’est pas un coup de cœur dû au léger manque d’action. Je lirai le troisième sans hésitation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s