Sagas fantasy

La quête d’Ewilan, Tome 3 : L’île du destin – Pierre Bottero

La quête d'ewilan tome 3

 

Édition : Rageot

Nombre de pages : 350

Genre : fantasy, jeunesse

Résumé :

Il s’agissait d’un loup assez jeune, au torse puissant et aux crocs impressionnants. Assis sur ses pattes arrière, il les observait avec curiosité, sans une once de crainte. Camille marcha dans sa direction. Il ne lui prêta pas une attention particulière, mais, quand elle ne fut plus qu’à deux mètres de lui, il montra les dents et se mit à grogner. Elle s’immobilisa. Recule, lui ordonna Edwin à mi-voix. Sans tenir compte de ses paroles, Camille s’accroupit lentement, regardant le loup dans les yeux.

Mon avis : 

Ça y est, j’ai fini la trilogie La quête d’Ewilan de Pierre Bottero et ce avec un petit pincement au cœur. Cet auteur me souffle à chaque fois que je lis un de ses livres. L’histoire est plus qu’attrayante, je ne pouvais plus m’en passer. On va d’aventure en aventure, de surprise en surprise. Et bien entendu, je suivais encore une fois toute ma petite troupe préférée, mais faël m’a manquée… lui et sa façon de parler. Et Salim… come back ! Mais nous faisons la connaissance d’autres personnages qui en valent vraiment la peine. On a toujours une superbe écriture, qui fait lâcher le livre est vraiment difficile. On a toujours de très belles descriptions. En lisant, j’ai vraiment eu l’impression d’être parmi cette petite troupe et de vivre les aventures auprès d’eux. On en connaît également plus sur l’histoire de Gwendalavir, ce qui est loin de me déplaire. Dans ce tome Camille-Ewilan a une nouvelle mission : sauver ses parents, et ce n’est pas une petite mission n’est-ce pas ? Pierre Bottero a l’art de nous faire nous attacher aux personnages. De plus, on voit de grandes évolutions dans les relations entre les personnages durant les trois tomes, et ils atteignent le paroxysme dans ce troisième tome pour la plus grande satisfaction ! Ce sont d’abord les personnages qui font que j’adore cette histoire (et oui, je l’avoue). J’ai beaucoup aimé le fait que l’auteur respecte des données primordiales pour donner de la crédibilité à son roman. Pour exemple : les pauses assez fréquentes pour reposer les chevaux et se reposer (oui… pas comme dans certains romans où ils peuvent marcher trois jours de long…). Le fait aussi que Bjorn et Maniel soient des estomacs sur pattes et se sont eux qui montrent les moments normaux de la vie. Cela donne une grande part de réalisme et donne plus d’ampleur à l’histoire. J’ai aussi aimé voyager avec cette petite troupe et on découvre un royaume… celui d’Edwin ! Et c’était une très belle découverte ! Pour en venir aux personnages… Camille fait preuve de dextérité, elle est très courageuse, et très entêtée envers les autres pour le sort de Salim. Elle ne lâche pas prise et j’aime beaucoup son caractère. Salim a de plus en plus de caractère, ce n’est plus le meilleur ami qui est là juste pour dire d’accompagner Camille. Il a vraiment un rôle plus important dans ce tome et c’est vraiment plaisant. J’ai adoré retrouver le frère de Camille : Mathieu (ou Akiro). Mathieu fait preuve de beaucoup de courage et ça m’a surprise par rapport au tome 2. Je ne pensais pas qu’il avait autant de talents cachés, et je dois dire qu’il a des côtés vraiment mignons. Je passe maintenant au reste de la troupe… Edwin est mon préféré ! Il est fort et représente un pilier. Il prend généralement les décisions. Ce personnage a beaucoup évolué… Il est passé d’arrogant voire despotique, à humain et ses relations s’améliorent. Ellana est la meilleure ! Honnêtement, entre son caractère bien trempé, ses crises de jalousie, et ses talents, je la trouve vraiment épatante et attachante. Bjorn n’a pas changé d’un pouce, il me fait trop rire ! Ses petites prises de bec avec Salim me font vraiment rire, et Maniel joue le rôle d’arbitre, le pauvre. Un bon trio je dois dire. On découvre la sœur d’Edwin qui va les accompagner : Siam. Elle a un caractère bien trempé, et veut vraiment prouvé que malgré le fait qu’elle soit une femme elle peut autant en faire qu’un homme. Mais je dois dire qu’elle n’a pas beaucoup de choses à faire, personnellement si j’étais un homme, je n’aimerai pas me battre avec elle. Et on découvre également Merwil… Qui n’est autre que Merlin. L’auteur nous explique par la même occasion le mythe qui accompagne ce personnage.

En bref, c’est une trilogie coup de codeur, que je ne peux que vous conseiller ! Pierre Bottero est un de mes auteurs préférés et je compte vraiment lire Les mondes d’Ewilan ainsi que Ellana qui, je pense, en valent vraiment la peine !

Coup de ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s