Jeunesses

Hate list – Jennifer Brown

Hate list

 

Édition : Albin Michel (Wiz)

Nombre de pages : 389

Genre : drame, jeunesse

Résumé : 

« C’est moi qui ai eu l’idée de la liste. Je n’ai jamais voulu que quelqu’un meure. Est-ce qu’un jour on me pardonnera ? »

C’est ce que pense Valérie, effondrée après un drame inexplicable survenu au lycée. Son petit ami, Nick, a ouvert le feu dans la cafétéria, visant un à un tous les élèves de la liste. Cette fameuse liste qu’ils écrite pour s’amuser et où figurent ceux qui étaient odieux, lâches, méprisants dans l’établissement. Maintenant, ils sont blessés ou morts. Et Nick s’est suicidé, emportant son secret pour toujours. Mais Valérie elle, est toujours là, enfermée dans une bulle de questions sans réponses. Jusqu’au matin, où elle se lève et quitte sa chambre pour retourner au lycée…

Mon avis :

Enfin, j’ai pu lire ce livre ! Il est dans ma wish-list depuis sa sortie, mais j’attendais des avis pour enfin me décider… Et voilà que je le trouve à la médiathèque ! Économie quand tu nous tiens… Globalement, ce livre a été pour moi une déception. J’en attendais beaucoup et du coup inconsciemment j’avais mis la barre très haute. Je pense que je n’aurais pas dû, parce que du coup il a été bien moins bon par rapport à ce que j’en attendais. Ça n’a pas été une mauvaise lecture, loin de là, une très bonne lecture même, mais comme je le disais, en-dessous de mes attentes.

Pour l’histoire, on retrouve Valérie, une adolescente qui cinq mois plus tôt sortait encore avec Nick…. responsable de la fusillade qui s’est déroulée dans son lycée et qui a fait de nombreuses victimes avant de se donner lui-même la mort. Les fusillés étaient des élèves marqués sur la liste de la haine de Valérie et Nick , qui n’était autre qu’une liste avec toutes les personnes ou les choses qui les énervaient. Mais Valérie ne comprend pas pourquoi Nick a agit comme cela, et malheureusement, elle doit reprendre sa vie et retourner au lycée avec une foule de questions sans aucune réponse, et surtout une question : est-elle responsable de ce massacre ?

Je découvre Jennifer Brown avec ce livre. L’écriture de cette auteure était fluide, pleine d’émotions. Elle a mélangé des faits passés avec ceux se déroulant dans le présent et je dois dire que j’ai beaucoup apprécié cela car cela nous permet de mieux comprendre pourquoi cette liste existait et comment étaient Nick et Valérie avant tout cela. Je n’ai aucunement été gênée par ce changement. J’ai également apprécié le fait que l’auteure ne se lance pas dans un récit lugubre mais plutôt un récit sur la reconstruction de soi. Le souci principal que j’ai eu avec ce roman a été le fait que je ne me suis aucunement sentie concernée, non pas que je sois sans cœur, mais parce que je n’ai pas réussi à m’attacher à Valérie.

Donc, concernant Valérie, comme noté auparavant, je n’ai pas réussi à m’attacher à elle. Je ne sais pas, je me suis sentie en retrait et je n’ai pas pu me mettre à sa place et pas réussi à la comprendre également. Je dois dire qu’elle m’a même agacée dans certains passages. Je n’ai également pas pu m’empêcher de penser que oui, c’était également de sa faute ce qui s’est déroulé. Une liste de la haine ? Oui, ok, elle était persécutée mais plutôt que d’établir une liste, pourquoi ne pas remettre les gens à leur place grâce à la parole ? Mais il faut bien admettre qu’elle ne pouvait pas prévoir les agissements de son petit-ami. Et c’est également là ma grande question sur ce bouquin : pourquoi il n’y avait aucun signe avant coureur ? Je ne sais pas, quand un ado prévoit de commettre un massacre, il doit y avoir des signes non ? Et ce qui m’a particulièrement énervée durant ma lecture, c’est qu’à la fin, on ne sait toujours pas pourquoi il a fait cela. On reste trop centré sur Valérie et j’aurais aimé qu’on essaye de comprendre pourquoi Nick a fait cela. Les parents de Valérie m’ont particulièrement gonflée car elle n’a aucun soutien de leur part et la voient comme la mauvaise qui a eu la mauvaise idée de sortir avec Nick. La responsable. Sachant qu’elle a déjà du mal à vivre avec cela sur la conscience, pourquoi ses propres parents ne la soutiennent pas ? Par contre, j’ai beaucoup aimé le psy de Valérie. J’ai trouvé qu’il était vraiment génial, il l’épaule, la fait retourner au lycée et la fait se reconstruire petit à petit.

En bref, un roman qui n’a pas été à la hauteur de mes espérances et dont j’ai détesté la fin et que je n’ai pas réellement comprise. J’en attendais beaucoup mais cela s’est révélée être une petite déception. Malgré tout (et paradoxalement), un roman qui se lit vite et plutôt agréable mais je ne garderai malheureusement pas en mémoire très longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s