Contemporains

wonder – R.J. Palacio

wonder

 

Édition : Fleuve noir

Nombre de pages : 408

Genre : contemporain

Résumé : 

August Pullman, dit Auggie, connaît presque toutes les joies d’un garçon de son âge. A dix ans, il fait du vélo, joue à la DS et adore Halloween. Parce que c’est à peu près le seul jour de l’année où il se sent normal. Atteint d’une terrible malformation depuis sa naissance, il se cache alors sous un gros casque de cosmonaute et oublie, pendant une soirée, qu’il fait peur à tout le monde le reste du temps.

Protégé autant que possible par sa famille aimante, scolarisé à domicile. Auggie voit soudain son petit cocon éclater : ses parents ont décidé qu’il était temps pour lui d’intégrer le collège pour de vrai. Mais malgré son humour décapant, Auggie ne laisse personne indifférent : il dérange et met mal à l’aise.

Le monde des enfants et des adultes ordinaires réussira-t-il à faire une place à ce garçon à la fois si semblable aux autres et si différent ?

Mon avis :

Ce livre a fait beaucoup parler de lui, et quand je l’ai vu en livre voyageur sur le groupe facebook je me suis tout de suite inscrite. Je pense que tout le monde devrait lire ce livre tellement il est plein d’émotions, ce livre a été un réel coup de cœur pour moi. Dans cette histoire, on retrouve August qui est un jeune garçon qui a une malformation dû à un syndrome de naissance. Ses parents veulent le faire entrer à l’école (niveau collège) alors que jusqu’à maintenant il a toujours eu l’école à la maison. On suit donc la vie au collège d’August et ce qu’il subit avec les autres élèves, la méchanceté qui peut exister chez certains, et l’amitié qui se crée avec d’autres… J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur qui est très simple ce qui n’a pas été du tout défavorable au roman bien au contraire, le récit nous paraît tout à fait crédible. Tout le récit est écrit à la première personne du singulier, mais nous ne restons pas du point de vue d’August. Différents personnages interviennent et j’ai trouvé cela très bénéfique pour l’histoire. Nous avons les points de vue d’August, de Via (sa sœur), du petit-ami de sa sœur et de l’ami d’August. Par contre, je n’ai pas vraiment trouvé nécessaire, lors des parties racontées par le petit-ami de Via, de laisser les fautes, en l’occurrence le manque de majuscules, j’ai trouvé ça vraiment déroutant. On comprend par les différents points de vue, la manière dont ils vivent le handicap d’August. Concernant l’histoire en elle-même, on ne peut pas dire qu’elle soit vraiment originale mais tout repose sur les émotions qu’elle dégage. Et ça… on n’en manque pas ! C’est un roman touchant, qui donne à réfléchir sur le jugement hâtif que nous pouvons porter sur les gens même si ce n’est pas par méchanceté, par ce roman on comprend que notre jugement peut blesser les gens même sans le vouloir.

Concernant les personnages, August en est le principal. Nous ne pouvons pas réellement nous imaginer August car il ne se décrit pas beaucoup. Malgré ce handicap, ce garçon est vraiment courageux. Il endure tout, ne se laisse pas démonter. On se rend vite compte que son point fort est d’ignorer le regard et la critique des gens. Mais on voit qu’au début de sa scolarité, il a du mal avec la critique des autres. August s’est forgé une carapace pour se protéger mais carapace se faille petit à petit. Malgré son handicap et malgré les critiques, August ne juge personne. Il préfère ignorer les critiques et rester aimable. Ce garçon m’a fait beaucoup rire ! August est doté d’un grand humour, il sait rire de lui-même, et sait faire rire les autres. Au départ, les gens lui tournent le dos, mais ils apprennent vite à voir au-delà des apparences. J’ai beaucoup aimé les parents d’August. L’idée de l’inscrire à l’école venait au départ de la mère, et son père n’était pas vraiment d’accord, puis elle allait reculer et son mari l’a motivée. Ils se soutiennent l’un l’autre, vivent très bien le handicap d’August même s’ils ont tendance à le surprotéger. Son père lui donne des surnoms adorables, on voit que ce sont des parents attentionnés qui aiment le visage de leur petit garçon même s’il fait peur à tout le reste du monde. Ils l’aiment sans condition. Dans la famille, nous reste Via, sa grande sœur. Elle adore son frère, mais en entrant au lycée elle se rend compte que personne ne la connaît et surtout que personne ne connaît son frère. Elle veut garder secret le handicap de son frère et veut repartir de zéro. Non pas qu’elle ne l’aime pas, mais elle voudrait changer sa réputation, juste être « Via » et non plus « la sœur d’August, le garçon défiguré ». On comprend vite qu’elle vit moins bien la situation que ses parents. J’ai également adoré Jack ! Au départ, il a peur pour réputation, et n’ose pas avouer qu’il apprécie réellement August, dit Auggie, mais par la suite il se rend compte que ça ne sert à rien de vouloir le cacher et va tout plaquer et se mettre beaucoup d’élèves à dos pour garder son amitié avec August. Il devient un véritable ami pour Auggie et ne laisse pas les autres lui faire du mal. Il fera accepter Auggie et ces deux là son inséparables.

En bref, une bonne leçon de vie que nous retenons avec ce livre et je vous conseille fortement de le lire ! Ce roman est rempli d’émotions, en tant que lecteur on en est submergé. August est juste extraordinaire et son entourage l’est également, et ils méritent tous d’être rencontrés par la lecture de ce livre. Lisez-le, vraiment !

Coup de ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s