Contemporains

Le cahier de Maya – Isabel Allende

Le cahier de Maya

 

Édition : Grasset

Nombre de pages : 156

Genre : Contemporain

Résumé :

Un passé qui la poursuit.

Un futur à construire.

Et un cahier pour écrire toute une vie.

« Je m’appelle Maya Vidal : de sexe féminin, célibataire, j’ai dix-neuf ans, pas d’amoureux faut d’occasions et non par excès d’exigence, un passeport américain, née à Berkeley en Californie, je suis momentanément réfugiée dans une île au sud du monde. On m’a donné le prénom de Maya parce que ma Nini a une prédilection pour l’Inde et que mes parents n’ont pas trouvé autre chose, bien qu’ils aient eu neuf mois pour y réfléchir. En hindi, Maya signifie « sortilège, illusion, rêve ». Rien à voir avec mon caractère. Attila m’irait mieux, parce que là où je pose le pied, l’herbe ne repousse plus ».

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier Livraddict et les éditions Grasset pour ce partenariat. Je ne connaissais ni le livre ni même l’auteur et donc c’était une surprise totale. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue ! Ce livre a même été un gros coup de cœur. Juste un petit point négatif qui m’a tout de suite dérangée est le manque d’aération du roman. Certes le livre est un très grand format (plus grand que les grands formats habituels) mais le manque d’aération peut faire peur. C’est pratiquement monobloc durant tout le roman et moi, je dois l’avouer, ça m’a quelque peu dérangée et a ralenti ma lecture. Mais le contenu rattrape tout cela.

Pour l’histoire, nous suivons Maya Vidal qui raconte sa vie à Chiloé et ses souvenirs dans un journal. Cette jeune fille n’a pas eu une vie des plus simples. Entre une mère qui ne s’est pas occupée d’elle et un père toujours absent même en étant là, cela n’a pas été simple. Elle a donc été élevée par ses grands-parents appelés tendrement « Nini » et « Popo ». Elle n’a pas eu une enfance malheureuse bien au contraire. Mais tout bascule lorsque son grand-père Popo décède. La descente aux enfers commence. Elle commence à mal tourner et finit droguée, prostituée et mêlée à des ennuis qui la dépasse et qui font qu’elle devra s’exiler sur l’île de Chiloé.

Au niveau de la plume de l’auteure, je l’ai trouvé excellente ! J’ai été embarquée à Chiloé et dans le passé de Maya avec une grande facilité, cela m’a quelque peu déconcertée d’ailleurs. C’est d’une fluidité… je ne m’attendais pas à cela. De plus, j’ai été réellement transportée à Chiloé par les descriptions qui sont faites dans le roman et cela nous fait vraiment voyager. J’ai réussi à m’imaginer exactement les lieux et à capter l’ambiance qui règne dans cette petite île. J’ai adoré les flash-back. On est happé par les aventures de Maya et sa dégringolade pour la misère. Nous avons droit à tous les détails, et franchement parfois ça faisait mal au cœur et j’ai eu plusieurs fois envie de pleurer. L’auteure arrive à nous faire passer toutes les émotions que ressent Maya, en bref Isabel Allende est réellement une révélation pour moi. En tout cas, cela donne à réfléchir sur les erreurs que l’on peut commettre et qu’un seul événement peut détruire une vie. En tout cas, le sujet de l’addiction est clairement exploité.

Pour les personnages, Maya est dotée d’un cœur énorme, généreuse et assume ses erreurs. Elle a un sacré caractère et ne se laisse pas faire facilement. Mais elle finira sur une pente glissante où la violence et la haine se sont installées. Durant sa dépendance, elle a vraiment fait preuve d’orgueil en refusant de l’aide mais une fois à Chiloé, on voit qu’elle ne manque pas de courage et fait passer les intérêts des autres avant les siens. C’est une héroïne comme je les aime, avec un vécu, et une excellente personnalité. J’ai adoré Nini et Mike O’Kelly, qui franchement, sont des personnages formidables. Nini a un caractère fort et donc un sacré tempérament. Elle ne se laisse pas faire et est quelque peu loufoque. Elle a des hobbies assez particuliers avec son compère Mike, dit Blanche-Neige, il a un cœur en or ! Il aide le plus de drogués et de réinsérés sociaux qu’il le peut et donne tout ce qu’il peut pour eux faisant passer leurs intérêts avant les siens. J’ai également adoré Manuel chez qui Maya va vivre à Chiloé. On voit au début que c’est un vieil homme solitaire avec un lourd passé mais qui apprend peu à peu à vivre avec Maya et qui s’ouvre petit à petit. Non sans peine, certes, mais il essaie. Et Blanca, je l’ai adoré ! Elle a immédiatement aimé Maya et l’a tout de suite acceptée. C’est une femme qui fait tout pour rendre service et malgré le fait qu’elle soit un personnage secondaire elle a tout de même son importance. Un autre personnage que j’ai particulièrement aimé est Freddy. J’ai eu de la pitié pour lui et on devine qu’il n’a eu un passé facile et sa dépendance à la drogue (surtout à son âge) m’a fait mal au cœur. Bref, c’était d’excellents personnages qui font que je m’y suis grandement attachée.

Pour conclure, je remercie encore une fois livraddict et la maison d’édition Grasset pour ce partenariat, qui a été une excellente découverte et fut un coup de cœur !

Coup de ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s