Contemporains

L’homme qui voulait vivre sa vie – Douglas Kennedy

L'homme qui voulait vivre sa vie

 

Édition : Pocket

Nombre de pages : 497

Genre : Drame, contemporain

Résumé :

La vie de Ben Bradford n’est qu’une vaste comédie : en apparence c’est un père et un mari comblés, en réalité il souffre de la froideur de son épouse. Brillant avocat envié par ses pairs, il ne rêvait que d’être photographe.

Alors il se persuade qu’il est heureux, il découvre que sa femme le trompe et, qui plus est, avec un photographe ! Anéanti, il supprime son rival. Que faire ? Se rendre ou fuir ? Ben choisit la fuite et recommence une nouvelle vie à l’autre bout des États-Unis en prenant l’identité de sa victime.

Mon avis :

J’ai un avis plutôt mitigé sur ce livre. Tout d’abord, j’ai trouvé le début du livre jusqu’à presque la moitié très… long. J’ai eu du mal à m’intéresser à la vie de Ben Bradford. Il y avait trop de descriptions, et franchement j’ai eu du mal… Je le trouvais même très peu sympathique. Il fait un peu « étalage » de ses dépenses pour son matériel photo. Dans la seconde partie, j’ai trouvé qu’il avait un côté plus humain qui est ressorti. Et heureusement, sinon je n’aurai pas continué le livre. Je pense que l’auteur nous a fait étalage de sa vie pour nous faire comprendre qu’en réalité, malgré le fait qu’il soit riche, il est vraiment passé à côté de sa vie. C’est le jour où il découvre que sa femme le trompe qu’il va carrément changer et passer du mauvais côté de la barrière. Je suis tout de même contente de moi car j’ai bien fait de continuer ma lecture.

Concernant les personnages, Ben Bradford est un personnage vraiment étrange. D’un côté, on est triste pour lui, on a envie de le secouer ou de le baffer. Même si ce qu’il fait est très mal, j’ai tout à fait compris son geste, mais pas le fait qu’il fuit et laisse ses enfants derrière lui. Ensuite, il y a Beth, sa femme, que je n’ai pas particulièrement aimée. Elle refuse la communication, et préfère se tourner vers un autre homme plutôt que de régler ses problèmes familiaux. Elle n’a pas vraiment évoluer tout au long du roman et franchement ça m’a gonflée.

J’ai trouvé dommage de n’arriver à me mettre dans le roman qu’à la moitié, et dommage également pour toutes les descriptions qui m’ont assez ennuyée. Donc en conclusion, un avis assez mitigé sur ce livre. Mais je ne perds pas espoir, je pense franchement me relancer dans un livre de cet auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s