Jeunesses

Junk – Melvin Burgess

junk

 

Edition : Gallimard (scripto)

Nombre de pages : 346

Genre : drame, jeunesse

Résumé :

Un père violent, une mère alcoolique. La vie de Nico est devenue intolérable. Une seule issue, fuir. Fuir avec Gemma, révoltée, désespérée, qui le suit par défi, par goût de l’aventure aussi. Comment s’en sortir à quatorze ans, sans ressources, sans abri ? Squatter, fumer… Très vite ils sont pris dans l’engrenage une longue descente aux enfers. Nico et Gemma deviennent des junkies. Ils n’en sont pas encore conscients. Un livre à plusieurs voix. Un ton juste. Une lecture bouleversante et nécessaire.

Mon avis :

Ce livre… J’en ai entendu beaucoup de bien… Et bien, désolée d’en décevoir certains, mais ça n’a pas été mon cas. Je n’ai pas vraiment aimé ce roman. On a deux héros, Nico et Gemma. Ils sont amis, fugueurs et amants par la suite. Nico subit l’alcoolisme de sa mère et la violence de son père, d’où la raison de sa fugue que personnellement j’ai trouvé plus que justifiée. Gemma quant à elle… je ne lui ai pas vraiment trouvé de raison, à part le fait qu’elle s’ennuie dans la vie. Elle fait le choix de rejoindre Nico pour vivre loin de ses parents.

Dans le style, c’est un livre qui, dit-on, se lit rapidement, ça n’a pas été mon cas. Les chapitres passent d’un point de vue à l’autre d’un personnage et heureusement sinon je ne l’aurais pas continué. J’ai trouvé ce livre (n’ayons pas peur des mots) chiant. Je l’ai trouvé long et sans vraiment de piment pour me donner vraiment envie de le continuer, mais quand je commence un livre j’aime le terminer. Même si en l’occurrence pour celui-ci j’ai été vraiment curieuse de le découvrir, et bien ça a été une belle claque négative. Un point positif, j’ai trouvé les personnages vraiment crédibles dans leur façon de vivre et d’être. La descente aux enfers dans la drogue tantôt par un effet de groupe tantôt par un parcours individuel. On a donc deux tableaux différents : l’un collectif, l’autre plus intimiste. Mais ce qui m’a déroutée, c’est que j’ai vraiment rien ressenti durant ma lecture. J’ai été impassible. Par rapport aux attentes qu’annonçait la quatrième de couverture, j’étais loin du compte. Par contre, c’est vrai qu’on se rend compte que l’héroïne n’est vraiment pas une drogue comme les autres. Elle fait oublier, rend heureux. Mais c’est une véritable saloperie qui vous bouffe la vie, et franchement tous les personnages n’arrivent pas à en sortir. Il y en a même qui élèvent des enfants avec cela, et ça m’a vraiment choquée. En suivant les personnages, on se rend compte qu’ils se persuadent eux-mêmes qu’ils n’y sont pas accros, que de mensonges… Au début, c’est une fois de temps en temps, puis une fois par jour et finalement ils ne savent plus s’arrêter.

Pour en venir aux personnages, Nico est celui qui m’a un peu touchée. Au début, c’est celui qui a le plus de mal avec la drogue et qui ne tombe pas facilement dedans, et puis finalement il devient celui qui ne s’en sort pas. J’ai été légèrement triste pour lui. Lui qui était tout mignon au début, a vraiment perdu toute son innocence. Gemma est une fille réellement détestable. Elle a des parents qui l’aiment, mais elle est tellement capricieuse qu’elle n’en fait qu’à sa tête. Je ne lui ai pas trouvé d’excuse déjà pour partir de chez elle, mais je ne lui en trouve encore moins pour toucher à la drogue sans compter qu’elle entraîne Nico avec elle dans ses tripes débiles. Lily est peut-être le personnage que j’ai le plus aimé également. Elle est complètement foutue, accro à la drogue tout en se voilant la face, elle ne se rend pas compte que c’est fini, mais nous lecteur on le sait, et c’est assez horrible je dois dire. Vonny et Richard sont des personnages attachants en dehors du monde de la drogue mais qui essayent de prendre soin de Nico. Ils sont impuissants face à ce qui se passe autour d’eux. Je pense qu’ils sont présents dans l’histoire pour un peu contrebalancer le mode de vie des toxicos qui vivent dans la rue et montrer qu’il y a d’autres solutions.

En bref, ce n’est pas un livre qui m’a fait fort impression et je ne pense pas que je retenterai l’expérience avec cet auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s