Autobiographie / Témoignages

Je vous écris du Vél d’Hiv : les lettres retrouvées – Karen Taieb

Je vous écris du Vél' d'Hiv'  les lettres retrouvées

 

Édition : Robert Laffont

Nombre de pages : 217

Genre : Historique, témoignage

Résumé :

13000 juifs ont été arrêtés puis internés les 16 et 17 juillet 1942 lors de la rafle du Vél d’Hiv. On a longtemps cru qu’il ne restait qu’une seule et unique photo, quelques documents administratifs et de trop rares témoignages. Récemment, au mémorial de la Shoah, Karen Taieb, responsable des archives, a découvert une poignée de lettres écrites dans l’enceinte même du Vélodrome d’Hiver et sorties clandestinement. Tous les auteurs de ces lettres ont été déportés. Parmi eux, seule une femme est revenue. Réunies ici pour la première fois, reproduites en fac-similé et retranscrites, ces lettres nous plongent de façon saisissante dans la réalité de cet épisode tragique de la Seconde Guerre Mondiale.

Mon avis :

Une oeuvre pour la mémoire réalisée par Karen Taïeb et d’autres personnes du Mémorial lorsqu’elle a retrouvé 18 lettres qui serviront à faire ce livre sur les 16 et 17 juillet 1942 lors de cette terrible rafle du Vel’ d’Hiv. C’est un recueil de témoignages émouvants, des photographies qui nous montrent la triste réalité : ces personnes sont mortes pour la connerie humaine. Nous avons une magnifique préface de Tatiana de Rosnay. Nous avons 18 lettres écrites par des hommes, des femmes et des enfants qui témoignent des différentes arrestations, des conditions de vie dans le vélodrome d’hiver qui a servi à parquer les juifs comme des animaux : sans eau, presque sans nourriture, sans hygiène et aucun moyen de se soulager. Ce qui est touchant c’est de lire ces témoignages et de se dire qu’ils sont réels. En lisant ces lettres, j’ai espéré pas mal de fois qu’ils s’en soient sortis puis en continuant de lire finalement, personne n’en est sorti. Ce qui est terrible, c’est de voir que ces gens n’étaient pas dupes, ils connaissaient leur sort même s’ils n’en étaient pas certains. Beaucoup de personnes dans leur lettre demande des colis, souvent de la nourriture mais d’autres ont des requêtes beaucoup plus graves : s’occuper de leur enfant. J’ai été vraiment émue par certaines de ces demandes et je dois bien avouer que j’ai versé mes larmes pendant ma lecture. Le livre se compose de lettres originales écrites par ces victimes, puis nous avons les versions recopiées et corrigées (la correction était mise entre [ ]). On a des renseignements sur le devenir des personnes enfermées au Vél’ d’hiv. Nous avons en annexes différents témoignages dont un que j’ai trouvé particulièrement poignant. Je ne peux pas faire de critique sur un livre comme celui-ci. Je l’ai lu parce que nous ne devons pas oublier ce qu’il s’est passé, que notre pays est responsable de cela également et que pour beaucoup de gens les allemands ont bon dos. Ce sont les français qui ont dénoncé certains de leurs voisins, et c’est la police française qui les ont enfermés dans le Vélodrome. Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons nous rappeler (par ces livres) et ne recommencer les mêmes erreurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s