Thrillers

Tu ne te souviendras pas – Sebastian Fitzek

Tu ne te souviendras pas

 

Édition : L’Archipel

Nombre de pages : 346

Genre : Thriller

Résumé :

Célèbre avocat berlinois, Robert Stern a rendez-vous avec l’une de ses anciennes maîtresses sur une friche industrielle. Elle vient accompagnée de Simon, 10 ans, qui s’accuse de meurtres perpétrés quinze ans plus tôt ! Inconcevable. Et pourtant sur les indications du garçon, Stern découvre un premier cadavre, celui d’un homme que Simon prétend avoir assassiné à coups de hache…

Tout aussi incroyable, ce DVD que Stern reçoit le lendemain, une vidéo récente, montrant, en pleine santé, son fils qu’il croyait mort.

Hallucination ? Manipulation ? Délire paranoïaque ? Toutes les certitudes de Stern viennent de voler en éclats. Et cette voix qui lui demande : croyez-vous en la réincarnation ?

Mon avis :

Je ne sais pas, en ce moment j’enchaîne avec les livres assez étranges je l’avoue. Mais c’est un étrange très positif pour ma part. J’ai trouvé que l’auteur avait franchement pris un gros risque avec un sujet pareil… mélanger thriller et surnaturel, ça passe ou ça casse. Et bien pour ma part c’est plus que bien passé car ça a été rudement bien maîtrisé ! L’auteur nous fait naviguer dans son livre très simplement et l’enquête que mène Stem est vraiment bien ficelée. Par moment, on se demande vraiment s’il va y arriver, ou lâcher prise. En ce qui concerne, Simon, honnêtement j’ai failli y croire à son histoire. On pourrait facilement tomber dans le panneau. Au final, c’est assez déconcertant, mais personnellement je voulais en savoir encore plus. Le roman en lui-même est très fluide, rythmé et les chapitres sont très courts ! Et heureusement que c’est un mélange de tout cela, parce que bon c’est assez glauque (pédophilie, trafic d’enfants…). Je préviens qu’il y a des scènes assez dures, et par moment j’avais envie de pleurer. Dans la quête que mène Stem, celui-ci va demander de l’aide à un ancien client : Borchert, qui n’est pas, il faut le dire, un enfant de cœur mais qui est à sa façon très attachant. Il est proche de beaucoup de réseaux criminels mais il a des principes et de très bons. Il s’attache au petit Simon et on voit bien qu’ils deviennent très proches. Carina (l’ex maîtresse de Stern) est une incroyable optimiste ! Puis nous avons forcément Simon : un enfant courageux atteint d’une tumeur du cerveau incurable, il est vraiment très attachant, et on sent qu’il veut que Stern l’aide vraiment. En ce qui concerne Stern, je l’ai trouvé très touchant, il a un passé très tumultueux derrière lui et de grosses blessures encore pas du tout cicatrisées. Pour l’identité de la voix… Je ne m’y attendais pas du tout ! J’ai été vraiment surprise. Donc pour donner un avis final : c’est un très bon roman que je conseille, original et prenant que j’ai vraiment beaucoup aimé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s