Jeunesses

La ballade de Sean Hopper – Martine Pouchain

la ballade de sean hopper

Édition : Sarbacane (Exprim’)

Nombre de pages : 233

Genre : Jeunesse, drame

Résumé :

« Il tenait un petit pistolet de gosse avec une flèche à ventouse. Son bras s’est soulevé et machinalement, il a visé une grosse araignée. Mais il n’est pas allé plus loin, c’était trop pour ses nerfs. Il a laissé tomber le pistolet. La flèche est allée se coller sur un vieux miroir. Et dans le miroir, devinez quoi ? Y’avait Sean Hopper qui regardait Sean Hopper. »

Sean Hopper, c’est celui qui est chargé du sale boulot aux abattoirs : tuer les bêtes. Et il y prend du plaisir… Glacial, taciturne, il est redouté dans tout le comté de Springfield, où il habite avec sa femme Bonnie.

Mais un soir, Bonnie s’en va. Marre de vivre avec une « bête humaine ». De rage, Sean prend sa vieille Thunderbird, de l’alcool plein le sang, AC/DC à fond la caisse, et fonce dans un platane. Il frôle la mort. A son réveil, il a changé. Il n’est plus -tout à fait- la brute qu’il était. Sauf que personne n’a l’air de s’en apercevoir… excepté le petit Bud, conteur de cette histoire, qui habite à côté de chez lui, avec son hérisson apprivoisé et sa grand’ma indienne. Le petit Bud, qui n’osait espérer que sa vie puisse être ensoleillé par un homme comme Sean Hopper…

Mon avis :

J’ai beaucoup aimé ce livre, vraiment. Étonnamment, Sean est vraiment un homme bourru, violent mais je l’ai beaucoup aimé. En fait, il déteste au départ les enfants, les gens en général, mais quand Bonnie part, on comprend vite qu’en fait il tient vraiment à elle. J’ai beaucoup aimé le petit Bud, qui est celui qui raconte l’histoire. Il fait des réflexions vraiment sympa. J’ai beaucoup aimé que le livre balance entre la violence et la tentative de Sean pour essayer de récupérer Bonnie. Et en même temps, on en découvre beaucoup sur Bud, qui est en fait très seul (à part la compagnie de son hérisson et de son corbeau), et beaucoup sur Sean. Vous allez dire que je suis sadique, mais les tentatives de suicide de Sean m’ont bien fait sourire, il se rate tout le temps et de façon assez bête en fait. On voit comment se reconstruit Sean grâce à Bud. Un bon livre que j’ai beaucoup aimé et que je vous conseille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s