Contemporains

Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay

Elle s'appelait Sarah

Édition : Le livre de poche

Pages : 415

Genre : Drame / contemporain

Résumé : 

Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir une commémoration de la rafle du vél’ d’hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier de Sarah. Contre l’avis des siens, Julia décide d’enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu’elle a de plus cher. Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du vél’ d’hiv. La police française fait irruption dans un appartement du Marias. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande sœur Sarah, dix ans, l’enferme et emporte la clé en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents.

Mon avis :

En lisant ce livre, on en apprend beaucoup sur les rafles de la seconde guerre mondiale. C’est un roman très intéressant mais aussi très émouvant, je ne parierai pas sur le fait que les gens pleurent en le lisant. L’auteure décrit parfaitement les conditions de vie des prisonniers à cette époque et tout ce qu’ils ont vécu pendant la rafle. J’ai trouvé, en lisant ce livre, que l’auteure veut mettre l’accent sur le fait qu’il ne faut pas oublier ce qu’il s’est déroulé pendant les rafles.

Coup de ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s